Le meilleur moment pour faire du camping

Fermez les yeux une minute et imaginez vous faire griller des guimauves, dormir sous les étoiles, écouter le chant des grillons la nuit. Ces expériences sont à portée de main, en terrain de camping, en camping sauvage ou bivouac.

Ce rêve éveillé peut vite devenir un cauchemar si survient un orage, si le voisin sur l’emplacement d’à côté ronfle ou fait beaucoup de bruit, ou si il fait trop froid par exemple.

Le camping se prépare, se planifie. Camper le week-end du 15 août ou le 15 septembre, ce n’est pas pareil.

L’été est le moment le plus propice au camping, avant le 14 juillet et après le 15 août. Les températures sont chaudes et favorisent le couchage en extérieur. Cependant, c’est une période de forte affluence dans les campings et sur les sentiers.

Il faut donc être intelligent et futé lorsque vous posez vos jours pour faire du camping, voici mes quelques conseils.

L’été est la meilleure saison pour faire du camping

A vrai dire, il est possible de camper à n’importe quelle saison, même en hiver. La fin du printemps et le début de l’automne peuvent être d’excellents choix. Cela dépend de vous, de vos préférences et de vos disponibilités.

Camping au printemps et en été

Le printemps et l’été offrent de belles opportunités pour les campeurs occasionnels et chevronnés.

Profiter du temps agréable et des activités

Ces saisons sont souvent douces et présentent peu ou pas de risque de gel, les conditions météorologiques sont globalement bonnes. 

Une randonnée en haute montagne par une chaude journée d’été est une expérience incroyable. Les températures chaudes vous ouvrent également les portes de nombreuses activités de plein air: escalade, natation, kayak, paddle, VTT etc.

J’apprécie vraiment de camper à proximité d’un plan d’eau ou d’une rivière pour pouvoir m’adonner à différentes activités nautiques. En bivouac, cela vous permet également de vous réapprovisionner en eau (grâce à une gourde filtrante), et éventuellement de vous laver (avec toutes les précautions requises). Certains en profitent également pour pêcher leur repas du soir.

L’été est également le moment propice pour faire de l’escalade. On peut évidemment grimper quand il fait plus frais, mais c’est quand même plus compliqué pour quelqu’un qui débute ou avec peu d’expérience. Faire de l’escalade l’été est beaucoup moins risqué et plus agréable!

De nombreux campeurs privilégient l’été car ils se sentent plus mobiles. Il est plus facile de se mettre en condition physiquement et psychologiquement quand il fait bon. C’est aussi pourquoi les personnes à mobilité réduite en raison d’un handicap ou de l’âge aiment camper l’été.

Nous avons tous de bonnes raisons de préférer l’été pour faire du camping, mais aussi parfois de bonnes raison de l’éviter à tout prix

Éviter de camper entre le 14 juillet et le 15 août

Quand je dis que nous avons tous de bonnes raisons de préférer l’été, eh bien cela veut aussi dire que nous sommes nombreux, très nombreux à le penser. Si vous recherchez paix et tranquillité, ce n’est pas gagné, même dans les endroits les plus reculés.

Si vous prévoyez de camper sur terrain avec emplacement payant, vous devrez peut-être réserver longtemps à l’avance pour obtenir une place. Certains campings sont complets sur certaines périodes quasiment d’une année sur l’autre.

Le gros pic est entre le 14 juillet et le 15 août, qui est vraiment la période privilégiée des Français pour partir en vacances et faire du camping. Personnellement, je préfère camper fin juin ou début septembre. Les températures sont agréables et il n’y a pas foule.

L’été est aussi la période des moustiques, mouches et autres insectes. Vous ne passerez pas à côté, à moins d’aller de plus en plus haut en montagne par exemple. Mais même là haut, à défaut d’être nombreux, les moustiques sont présents.

Enfin, c’est entre le 14 juillet et le 15 août que la France connaît généralement ses plus gros pics de chaleur, et comme nous allons le voir plus bas, camper quand il fait trop chaud peut-être très désagréable.

Camping en hiver et en automne

Le camping en automne ou en hiver peut être un véritable défi. Cependant, il offre une paix et une solitude qui peuvent être difficiles à trouver pendant les mois chauds!

À moins que vous ne partiez en camping avec un groupe expérimenté, je vous conseille de bien vous préparer en été à votre excursion automnale ou hivernale.

En hiver, il n’y pas de terrain de camping ouvert, sauf pour ceux qui accueillent des personnes y vivant à l’année. En tout état de cause, l’accueil du public est fermé. Nous parlons donc de camping sauvage ou de bivouac lors d’une grande randonnée.

Le principal problème du camping en hiver est de rester au chaud! Ce n’est pas le seul évidemment, mais l’hypothermie doit absolument être évitée.

Cela veut dire une bonne préparation et des équipements appropriés. Vous devez tenir compte de votre destination, de la durée de votre séjour et de la façon dont vous pouvez rester au chaud. Choisissez la bonne tente, et le bon sac de couchage grand froid.

Vous aurez besoin de beaucoup d’isolation thermique et de vêtements de rechange. Vous devrez rester au sec et faire des feux pour vous réchauffer. C’est une véritable aventure qui vous attend. 

De plus, le camping en hiver est une expérience beaucoup plus solitaire, la majorité des campeurs privilégiant l’été. Vous aurez donc beaucoup plus de temps seul.

Par contre, vous n’aurez pas de problème de moustiques et d’insectes!

Camper quand il fait froid comporte des risques, gardez cela à l’esprit et soyez préparé!

Quand fait-il trop chaud pour le camping?

Le camping et l’été sont donc de parfaits partenaires. Mais c’est aussi en été que les épisodes de canicule se multiplient. Et lorsqu’il fait trop chaud, la déshydratation guette.

Un coup de chaleur ou une insolation peuvent survenir lorsque votre température corporelle atteint 40°C ou plus. Heureusement, votre corps a des moyens de se refroidir. 

Pour éviter d’avoir un coup de chaleur lors d’une journée chaude, la première des choses est de s’assurer d’être bien hydraté. Votre corps utilise la sueur pour se refroidir, et la processus de transpiration utilise l’eau présente dans votre corps. Boire suffisamment d’eau permet de faciliter le cycle de la transpiration donc de vous rafraîchir. 

Alors à quelle température faut-il éviter de sortir? Il existe des risques associés aux températures élevées, et si vous prenez les bonnes mesures, vous pourrez peut-être les éviter.

Évitez les activités physiques au-delà de 30°C de température extérieure. C’est problématique en randonnée. Adaptez votre rythme à la chaleur, recherchez l’ombre et hydratez-vous régulièrement avec de l’eau fraîche.

Tout comme pour le camping ou la randonnée en hiver, vous devez vous habiller en fonction de la météo. Oubliez le jean et le t-shirt en coton. Préférez des vêtements transpirants à base de laine mérinos ou de polyester.

Une bonne baignade est le meilleur moyen de se rafraîchir. Plongez dans une rivière, un étang ou un lac où la baignade est autorisée.

N’oubliez pas que si on se lance souvent un défi lorsqu’on part en randonnée ou en camping, ce n’est pas pour autant qu’il faut se mettre en danger. Si la température devient vraiment difficilement supportable, mieux vaut rester en intérieur ou à proximité d’une piscine.

Quelle est la meilleure météo pour le camping?

C’est vraiment une question de goût. J’apprécie par exemple le camping et la randonnée sous la pluie pour son effet relaxant. Le bruit de la pluie qui tombe sur les feuilles et sur votre tente à sur moi un effet apaisant. Je dors souvent comme un bébé lorsqu’il pleut.

Cependant la plupart des gens veulent rester au sec quoi qu’il arrive.

Le camping, par temps ensoleillé, permet de redécouvrir la nature, le chant des oiseaux, les couleurs flamboyantes. Et par une nuit étoilée, le spectacle est juste incroyable.

Certains apprécient de camper dans la neige, c’est une autre expérience. Evidemment, sans équipement adéquat, ce n’est même pas la peine d’y penser.

Enfin, à l’automne, l’explosion de couleur est fantastique. Souvent, les températures nocturnes restent acceptables. Le vent peut être frais en journée, et il pleut plus souvent. Mais c’est un petit prix à payer pour profiter d’un spectacle extraordinaire.

Le camping est plus une question d’expérience à vivre que de météo. Et dîtes vous bien que même en été, vous n’êtes pas certain de rester bien au sec tout le temps. Un orage ou une averse sont vite arrivés. Il faut juste être prêt et savoir comment réagir si la situation se dégrade sous l’effet de l’orage.

Conclusion

Dans l’ensemble, l’été reste le meilleur moment pour faire du camping. Mais différentes saisons offrent des expériences différentes, et si vous en avez le courage, je vous recommande vivement de sortir des sentiers battus et d’essayer le camping au printemps ou à l’automne.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Ou faire du camping sauvage en France

Ou faire du camping sauvage en France

On assiste aujourd’hui à un net regain des activités en plein air. La randonnée et le camping on le vent en poupe. Beaucoup rêvent de nuits à la belle étoile au milieu de nulle part au retour de l’été. La plupart d’entre nous ne font pas la différence entre camping...