Guide du camping pour débutant

Ce qu’il faut savoir pour votre première nuit en camping

Même si vous êtes la créature la plus urbaine, l’envie de sortir de la ville, de retourner à la nature ou de camper, peut vous saisir à tout moment. S’initier au camping n’a rien d’extraordinaire en soi. Il faut juste bien se préparer, sinon, les vacances peuvent virer au cauchemar.

Évidemment, l’idéal est de faire du camping avec une personne qui en a l’habitude. Encore mieux si il possède l’ensemble du matériel nécessaire: tente, matelas pour les indispensables. Cela évite d’engager des dépenses inutiles si votre expérience s’avère peu concluante. Dans ce cas, jetez un œil à mes indispensables en camping et essayez de les récupérer chez votre ami.

Si vous partez seul, ou avec quelqu’un qui n’a également jamais fait de camping. Vous avez juste besoin de quelques équipements de base, puis de décider où vous souhaitez camper. Lorsque vous faites du camping en voiture pour la première fois, commencez par un camping classique et restez simple:

  1. Pour économiser de l’argent, empruntez ou louez le matériel cher à l’achat.
  2. Pour maximiser votre confort, prenez toujours des vêtements appropriés pour le froid et la pluie.
  3. Pour satisfaire votre faim en plein air, préparez quelques repas avant de partir.
  4. Pour palier à toute éventualité, campez près de chez vous. (Il n’y a pas de honte à revenir chez soi si des problèmes surviennent.)
  5. Pour vous assurer d’avoir une bonne première impression, reportez votre séjour si les prévisions météorologiques sont mauvaises.
  6. Pour être sûr de laisser une bonne impression aux autres campeurs, ne laissez aucune trace de votre passage.

Le matériel de camping essentiel

Le camping, c’est comme dormir dans une cabane basique, sans la cabane. Donc, en plus de votre tente, faites votre sac à dos comme si vous alliez dans un endroit où il n’y a rien: pas d’électricité, pas de meubles, pas de salle de bain. Evidemment dans un camping aménagé, vous aurez l’eau courante et une salle de bain commune. Sur votre emplacement, vous aurez de la place pour garer votre voiture et planter votre tente, c’est tout. S’ il vous faut absolument une table pour manger, emportez donc une table pliante.

Vous pouvez partir avec un petit budget si vous empruntez le matériel ou si vous le louez. Le plus cher est la tente, le matelas de sol, et le sac de couchage. Cela dit, si vous êtes prêt à investir, voici quelques conseils pour vous aider à décider exactement quoi acheter.

  • La tente: Si vous avez l’argent, alors achetez une tente d’une plus grande capacité: une tente pour 3 ou 4 personnes donne un peu plus d’espace à un couple et une famille de quatre personnes peut plus facilement cohabiter dans une tente pour 6 personnes. Vérifiez également la hauteur si vous ne souhaitez pas être plié en deux à l’intérieur, notamment lorsque vous vous habillez. Un espace de stockage et rangement à l’extérieur, devant la porte de la tente, est indispensable pour y mettre vos chaussures parfois sales et les autres équipements qui ne craignent rien. Et luxe ultime, envisagez 2 portes pour éviter d’avoir à chevaucher votre partenaire à chaque fois que vous souhaitez entrer ou sortir.

Conseil: Entraînez-vous d’abord à monter votre tente chez vous, même dans votre salon. La taille des accessoires doit correspondre à la taille de la tente. Si vous avez une bâche de sol trop petite sous la tente, elle ne protégera pas complètement le sol de votre tente. Et si vous en avez un trop grand, il peut retenir l’eau de pluie qui passera alors dessous.

  • Le sac de couchage: Lors du choix de votre sac de couchage, la température de confort est le point essentiel à retenir. Il s’agit de la température extérieure à laquelle vous pouvez dormir confortablement dans votre sac. Si vous prévoyez de ne faire du camping que par beau temps, un sac d’été est probablement tout ce dont vous aurez besoin. Mais un sac 3 saisons vous donnera plus de marge de manœuvre pour les conditions météorologiques imprévisibles au printemps ou à l’automne. Si vous avez toujours froid (ou toujours chaud), ajustez en conséquence. Et pas besoin d’acheter un sac momie pour le trekking, un sac rectangulaire sera suffisant et vous aurez suffisamment de place pour bouger la nuit. 
  • Le matelas de sol: Un bon matelas de sol vous apporte non seulement du confort comme un matelas de lit, mais il isole également du sol qui peut parfois être froid. Un matelas gonflable peut être confortable mais il isole très mal du sol en raison de la quantité d’air à l’intérieur. Et il faut le gonfler, soit avec une pompe électrique, soit avec une pompe manuelle… Il faut que votre matelas soit épais, suffisamment long et large, et qu’il isole parfaitement du sol, que ce soit un matelas en mousse ou un matelas autogonflant.

Conseil: installez votre tente, votre sac de couchage et votre tapis de bonheur pour ne pas avoir à le faire dans l’obscurité.

  • Éclairage: Les campings n’ont pas d’éclairage, vous devez donc apporter le vôtre. Une lampe de poche est OK, mais une lampe frontale libère vos mains. Une lanterne est agréable pour la lumière ambiante, et vous pouvez l’accrocher au plafond de votre tente pour la nuit.
  • Réchaud: Un réchaud de camping au propane classique à deux brûleurs devrait faire l’affaire. J’utilise personnellement un seul feu, mais deux c’est plus confortable. Pensez à prendre avec vous une cartouche de gaz supplémentaire ou plus selon la durée de votre séjour et si vous prévoyez de cuisiner souvent.
  • Glacière: Vous en avez peut-être déjà une que vous utilisez en pic-nic. Certaines glacières sont électriques. Si vous utilisez des pains de glace, vous pouvez demander à l’accueil du camping de les mettre au congélateur.
  • Popote: Vous devez apporter tout le nécessaire pour préparer vos repas. Votre vaisselle, casserole ou poêle feront l’affaire. Et, à moins que vous ne prévoyiez de ramener la vaisselle sale à la maison, vous aurez besoin de liquide vaisselle bio d’une serviette et d’une petite bassine ou deux (une pour laver, une pour rincer).

Conseil : mettez toute votre vaisselle dans un grand bac en plastique transparent avec un couvercle. Il est facile de le ranger à la maison et tout sera prêt la prochaine fois que vous voudrez camper.

  • Chaises pliantes: à moins d’avoir une table de picnic à proximité, une chaise ou un tabouret pliant est indispensable. A défaut, vous pouvez vous asseoir dans votre voiture et sur le sol, pas très confortable.

Conseil : les chaises de camping en filet laissent l’eau s’écouler facilement et sèchent rapidement si elles sont laissées à l’extérieur sous la pluie ou la rosée du matin.

  • Table pliante: La table pliante n’est pas indispensable, c’est également un investissement. Mais c’est tout de même très agréable de manger sur une table. Fuyez les premiers prix que vous trouverez au supermarché du coin, elles ne vous feront pas 2 sorties.

Quels vêtements porter en camping

Vous allez vous salir, c’est quasi certain. Alors ne soyez pas trop regardant sur vos vêtements de camping. Je préconise d’éviter le coton car il sèche très mal et évacue peu la transpiration. Vous risquez d’attraper froid, même par temps pas trop frais. Prenez un

manteau chaud, ainsi que des sous-vêtements longs, des gants, un bonnet et des chaussettes chaudes pour la nuit, ainsi qu’un coupe vent  imperméable au cas où. Emportez également des chaussures (robustes, type randonnée) ainsi qu’une paire de tongues pour aller prendre votre douche. Ce que vous pouvez porter en randonnée convient très bien pour le camping.

Hygiène en camping

Vous avez bien sûr besoin de vos médicaments et de vos articles d’hygiène. Prenez également une trousse de secours avec les éléments indispensables: désinfectant, coton hydrophile, pansements. Pensez également à la crème solaire, et à un spray anti-moustiques. Et enfin du gel hydroalcoolique pour se laver les mains sans eau.

Manger en camping

Vous aurez certainement à préparer quelques repas, au moins le petit déjeuner. N’oubliez que vous pouvez commander du pain et des croissants à l’accueil du camping le soir précédant. Quoi qu’il en soit, la simplicité des repas est de mise en camping.

Je vous conseille de préparer les repas du premier voire deuxième jour chez vous avant de partir. Vous aurez bien d’autres choses à penser que de cuisiner une fois arrivé au camping. 

Je suis un buveur de café, et je dois dire que je ne suis pas fan de café instantané. Si c’est aussi votre cas, n’oubliez pas de prendre une cafetière à piston ou une cafetière italienne. Vous pouvez faire bouillir de l’eau sur votre réchaud ou amener une bouilloire si vous le souhaitez. Par contre, si vous avez des équipements électriques, il faudra payer un supplément auprès du camping, quelques euros par nuit.

Astuce: les bestioles qui traînent autour des terrains de camping sont des pillards accomplis, alors ne laissez pas traîner la nourriture ou les déchets pendant la nuit. Gardez votre nourriture dans votre voiture et jetez la poubelle tous les jours.

Où faire du camping

Évidemment les terrains de camping sont le premier choix pour s’initier au camping. Vous aurez accès à l’eau courante et l’électricité. Vous pourrez vous laver correctement, et vous vous sentirez suffisamment confortable. Pensez juste à réserver à l’avance en haute saison, ce serait dommage d’avoir à conduire une heure ou deux de plus car un camping est complet pour en trouver finalement un loin de tout. Le premier arrivé est le premier servi, c’est le principe.

Il y existe d’autres options. Vous pouvez faire du camping sauvage ou du bivouac. Mais sachez que les 2 sont strictement réglementés. Vous ne pouvez pas vous installer n’importe où. Je pense notamment aux terrains privés, aux parcs naturels nationaux et régionaux… Renseignez-vous avant de partir, en lisant mon article sur le sujet notamment. Vous vous en doutez, l’hygiène est complètement différente et de nombreux débutants rechignent à partir en camping sauvage.

Quoiqu’il en soit, je vous conseille de vivre votre première expérience de camping en terrain de camping. Et consultez mon article sur tout ce qu’il faut emmener en camping pour ne rien oublier.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable