Peut-on faire du VTT sur route?

Un VTT sur la route? Ce n’est pas rare. Beaucoup d’entre nous effectuent leurs trajets quotidiens à VTT, par choix ou à défaut d’autre possibilité. Après tout, un VTT reste un vélo.

Et si un VTT est robuste et à toute épreuve, il doit bien pouvoir s’accommoder d’un peu d’asphalte.

Alors peut-on faire du VTT sur route? Oui, sans conteste. Mais certains types de VTT s’y prêtent mieux que d’autres. Les VTT cross country s’en sortent très bien sur route. Ce n’est pas forcément le cas du Trail qui sera un peu plus laborieux.

Explications.

On peut prendre son VTT tous les jours car les routes ne sont pas parfaites

Je pense que c’est quelque chose que vous avez déjà noté, les routes, même en ville, ne sont pas toujours en bon état. Il n’est pas rare de trouver des nids de poule et autres obstacles sur son chemin.

Les VTT d’aujourd’hui sont des outils parfaits pour s’accommoder facilement de ces obstacles. Beaucoup sont semi rigides, avec des suspensions sur les fourches, certains sont même “tout suspendu”, avec des suspensions à l’avant et à l’arrière. 

Alors un VTT qui avale des kilomètres de sentiers et de chemins en tous genre n’aura aucun mal à rouler sur goudron et sur pavés. Vous pourriez même ressentir un certain confort.

Comme n’importe quel vélo, un VTT est extrêmement être utile pour se faufiler et se faire une place quand le trafic est dense. C’est la solution alternative à la voiture dans les grandes agglomérations si vous aimez l’exercice physique.

Et enfin, à moins de rechercher la performance sur route, si vous possédez un VTT, il n’est peut-être pas nécessaire de casser sa tirelire pour acheter un véritable vélo de route.

On peut faire du VTT sur route mais c’est un peu plus physique que le vélo de course

Les qualités intrinsèques du VTT en termes d’amortissement et de franchissement d’obstacles sont aussi ses points faibles sur route.

Les pneus de VTT sont plus larges et ont plus de résistance au roulement que les pneus de vélo de route. Cela veut dire que rouler à la même vitesse qu’un vélo de route vous demande plus d’efforts. Vous pouvez solutionner ce problème en ayant une deuxième paire de roues équipée de pneus fait pour la route.

Tous les VTT (rigides, semi-rigides, tout suspendus) sont plus lourds et ont des cadres très lourds et robustes pour faire face aux sentiers les plus accidentés que vous pouvez imaginer. Il faudra donc pédaler plus fort pour obtenir le même résultat qu’un vélo de route. Vous verrez une petite différence sur plat, mais celle-ci se fera plus grande en montée ou vous devrez déployer plus d’efforts pour grimper.

Enfin les VTT ont des équipements que les vélos de course n’ont pas et qui le rendent plus lourd encore. Je pense aux suspensions, aux étriers de freins, à la transmission plus robuste et lourde etc. Mais faire la route avec un VTT tout suspendu donne une sensation incroyable de confort.

Vous l’aurez compris, un VTT est globalement plus lourd qu’un vélo de route et vous demandera plus d’efforts pour le faire avancer. Mais la suspension est juste incontournable sur les pavés.

Et si vous voulez comparer le VTT et le vélo de route en terme d’effort physique, je vous invite à lire mon article sur le sujet.

On peut faire du VTT sur route plus facilement avec quelques modifications

Nous l’avons vu, on peut rouler avec n’importe quel VTT sur la route comme tout bon vélo qui se respecte. Malgré tout, avec quelques petites adaptations, vous pouvez rendre l’exercice beaucoup plus agréable.

Comme je l’ai évoqué plus haut, la première chose évidente à faire est de poser des pneus route sur votre VTT. Et vous verrez que cela fait déjà une grosse différence car ils offrent très peu de résistance au roulement. Vous pouvez vous tourner vers une solution permanente et changer vos pneus de VTT pour des pneus de vélo de route. 

Vous le savez, les pneus que vous avez sur votre VTT sont taillés pour les pistes. Larges et épais pour un bon amortissement, avec un dessin de crampon fait pour l’adhérence. Mais sur la route, à défaut de vraiment vous ralentir, ils vous demanderont beaucoup d’efforts. Sans parler d’une usure prématurée due à une utilisation sur une surface pour laquelle ils ne sont pas faits.

Nous avons vu que vous pouvez monter des pneus plus adaptés pour la route. Ou solution plus onéreuse, vous pouvez avoir une paire de jantes supplémentaires sur lesquelles sont montés des pneus route. Il vous suffit de les intervertir quand bon vous semble.

Une autre chose que vous pouvez faire facilement si votre VTT le permet est de bloquer la fourche. Certains VTT tout suspendus permettent également de bloquer l’amortisseur arrière. Vous l’aurez compris, l’effet est de rendre votre VTT complètement rigide.

Pourquoi bloquer la fourche? Lorsque vous pédalez, une partie de la force produite se perd dans les battements de la suspension. Si vous la bloquez, la force que vous mettez dans votre coup de pédale ne se perd pas en route et l’effet sur votre vitesse est direct.

Mais vous pouvez laisser un peu de battement à la suspension avant afin de bien amortir les éventuels trous dans le bitume sur votre route.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations au sujet de la conversion d’un VTT en vélo de route, cet article est fait pour vous.

Certains types de VTT sont plus adaptés pour une utilisation sur la route

Quel VTT pour faire de la route? A mon avis, si vous souhaitez un VTT qui soit complet sur piste (bon en descente, sauts, montées…) et qui s’adapte facilement à la route, tournez-vous vers un VTT cross country (autrement appelé XC) avec système de blocage de fourche et un jeu de roues supplémentaires.

Si vous faites du trail, laissez le tel quel. Et si vous vous engagez sur des chemins et routes, bloquez l’amortisseur arrière. Les roues de rechange sont en option.

Et si vous pensez au VTT électrique, vous avez raison. Un VTTAE pour VTT à assistance électrique peut être une solution sur la route. Evidemment le budget achat augmente, mais l’assistance électrique sera d’une grande aide, tant sur les pistes en particulier en montée, que sur la route.

La solution intermédiaire: le gravel

Le gravel est un type de vélo hybride assez récent qui permet non seulement de rouler sur la route mais également de s’aventurer sur des pistes et sentiers exigeants, en montée ou en descente. Sa géométrie, ses roues et sa position de conduite font qu’il est vraiment très efficace sur route, et quasiment sans compromis hors route. C’est à mon avis un vélo à tester avant de se lancer dans les grandes manœuvres.

Et une solution moins coûteuse que du neuf peut être de transformer un vieux VTT en gravel pour lui donner une seconde vie.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Vtt qui cabre en montée : les solutions pour garder de l’adhérence

Vtt qui cabre en montée : les solutions pour garder de l’adhérence

Je pense que c'est quelque chose que nous avons tous expérimenté un jour où l'autre : la roue avant du VTT décolle en montée faisant perdre une précieuse adhérence. Beaucoup vous dirons que c'est une question de répartition de masses : le centre de gravité se déplace...

Faut-il graisser les axes de roues de VTT ? (Explications)

Faut-il graisser les axes de roues de VTT ? (Explications)

“Qui veut aller loin ménage sa monture”, ça vous dit quelque chose? Tous les riders, ou presque, savent que pour obtenir des performances dans le temps, il faut entretenir son VTT. Cela passe par être attentif au moindre bruit et au moindre frottement. J’ai rencontré...

À PROPOS de moi

Moi c'est Fabien, bienvenue sur Objectif Plein Air ! Je ne tiens pas en place, me suivrez-vous dans mes aventures ? Respirez, c'est parti !