Qu’est-ce qu’un gravel bike? Présentation détaillée

Vous aussi vous entendez de plus en plus parler de “gravel bike”? Vous aussi vous vous demandez ce que ça peut bien être qu’un gravel? Un cailloux? Vous n’êtes pas si loin de la vérité.

C’est une certitude, le gravel a le vent en poupe. Pourquoi? Car ce type de vélo ne rentre dans aucune catégorie. Ni VTT, ni vélo de route… hybride, androgine, versatile…

Le gravel est un vélo hybride qui permet de rouler indifféremment sur la route et sur les sentiers. Cependant, il est moins performant qu’un VTT sur les sentiers accidentés.

Le gravel est aussi et surtout un moyen facile pour un rider débutant de sortir des sentiers battus, de ne plus manger que de l’asphalte.

Et oui, “gravel” en anglais signifie “gravier”. Vous l’aurez compris, le gravel est fait pour s’attaquer à quasiment tout type de chemin sans sacrifier à la performance sur route. Le gravel permet de mettre un peu de piment dans ses trajets quotidiens à vélo et de prendre des shoots d’adrénaline le temps d’un ride sauvage.

Le gravel bike dans les grandes lignes

Les gravel bikes sont tout aussi divers que les vélos de route: pneus 700c slim, pneus typés VTT 650b et même parfois des roues de 29 pouces, plateau 1x ou 2x, parfois léger parfois à l’épreuve des bombes, pour un ride après le travail ou équipé pour des randonnées plus longues… 

un gravel sur sentier de sable

Dans le gravel, tout est possible et les experts du marketing en profitent pour nous sortir des noms tels que “monster cross”, “adventure bikes” et bien d’autres. Ces termes impliquent des utilisations différentes. Mais au-delà d’un guidon typique reconnaissable, tous les gravels bikes ont le même but: dévaler tous types de terrains. 

Bien sûr les applications sont nombreuses et variées, mais le gravel répond à des critères généraux indépendamment de la niche dans laquelle il est placé.

Qu’est ce qui rend un gravel bike différent?

Certains concepts de base rendent le gravel vraiment excitant. Le premier est léger et rapide. Un gravel est certainement le type de vélo le plus léger que vous pouvez conduire sur un terrain accidenté. 

Cela ne veut pas dire que vous devez rouler rapidement, mais vous pourrez vous laisser griser par la vitesse. Le vélo en lui-même est léger, mais tous les équipements suivent un principe minimaliste. Tout est conçu pour être fonctionnel et efficace.

Le second est partout, sans limites. Toutes les surfaces sont praticables. Le chemin gravillonné en sortie de route est tout aussi accessible que les lacets d’une longue côte ou les trails de VTT. 

Les possibilités sont quasi infinies et s’ouvrent à vous dès que vous mettez le pied sur la pédale. La seule limite est votre imagination. Tout terrain est accessible, même s’ il faut parfois transporter son vélo pour accéder au début d’un trail.

Enfin, le troisième et dernier concept est “le fun”. C’est bien l’idée principale du gravel, prendre du plaisir sans pour autant tout miser sur la performance. Évidemment le fun est une notion très subjective qui diffère selon les personnalités des riders et certains prendront un malin plaisir à tout donner au démarrage pour griller son voisin ou à rouler plein gaz pour ne pas se faire surprendre par un feu rouge. Mais c’est bien l’esprit d’aventure qui prédomine, ce petit frisson à l’idée de pouvoir accéder à la jouissance du tout terrain sans limites.

Quelle utilisation pour un gravel bike?

Nous venons de le voir, l’éventail des possibilités est large, très large. C’est justement la raison pour laquelle il vous faut réfléchir à l’utilisation que vous ferez d’un gravel pour pouvoir choisir celui qui vous convient le mieux. 

Certains pourront simplement transformer leur vieu vélo de course ou VTT en gravel, d’autres préfèreront investir dans un vélo qui remplira un but précis. Un gravel 29 pouces impressionne, c’est certain. Mais si vous faites essentiellement de la route, il sera un excellent compagnon. De grosses roues 27,5 pouces seront parfaites pour les chemins gravillonnés.

Le marché des gravel ayant le vent en poupe, les fabricants déclinent leur vélo en différents modèles pour différentes utilisations. Vous trouverez des tailles de roues différentes sur un même cadre. Parfois vous pouvez trouver un même modèle avec un matériau de cadre différent.

Mais on peut distinguer 3 principales catégories de gravel en fonction des spécificités, accessoires et géométrie.

Les 3 catégories principales de gravel bike

Le gravel “tout terrain”

un gravel en forêt

C’est le type de gravel le plus commun. Il ressemble fortement à un vélo de course et c’est celui que l’on retrouve le plus dans nos rues. Certains sont des gravels originaux, achetés en tant que tel, d’autres sont des vélos de route ou des vieux VTT transformés.

Les gravels neufs ont souvent des roues en 700c (28 pouces) avec des pneus de 40mm de largeur. Ces vélos sont faits pour un mix goudron / terre / forêt, un peu moins pour des terrains plus accidentés ou trails single track.

Le gravel “aventure”

On reste dans une utilisation loisir. Mais l’influence du VTT se fait vraiment sentir. Ils sont dotés de pneus XC plus épais avec un profil plus agressif et des largeurs entre 1,9 pouces et 2,1 pouces sur des roues soit de 27,5 pouces soit 29 pouces. Ils sont clairement faits pour le off road, que ce soit sur trail ou pour des week-ends rando”bikepacking”. Ils restent malgré tout plus rapides sur route que les VTT.

Ils ont parfois des accessoires supplémentaires de type porte gourde, sacoches et autres supports. Même si l’idée du bikepacking est de pouvoir accrocher directement un sac sur le cadre sans utilisation de support. Minimaliste on vous dit… 

La plupart des gravel ont également un angle de tube de direction plus souple et des cintres plus larges avec une potence plus basse pour plus de confort sur terrain difficile.

Le gravel “custom”

On trouve dans cette catégorie tous les gravels qui ne rentrent dans aucune catégorie… C’est ici que les gravels sont personnalisables avec des jantes et des pneus plus ou moins gros. Mais ce n’est pas simplement une histoire de roues, à peu près tout est customisable sur ces vélos: cintre, potence, cassette, leviers, selle… A vous de vous faire plaisir.

Taille et ajustement

A première vue, la plupart des gravel bikes ressemblent à des vélos de cyclo-cross, parfois même à des vélos de route avec des gros pneus. Mais cette impression peut être trompeuse car les géométries sont souvent bien différentes. 

Quand les vélos de cyclo-cross et les vélos de course partagent les angles de tube de direction et de fourches, les gravels ont souvent un angle moins prononcé pour plus de stabilité sur sentier.

Comme les vélos d’endurance, ils ont souvent des fourches plus longues donc moins d’angle pour une position de conduite plus confortable.

Gravel bikes et VTT

Plus on se dirige vers une option réellement tout terrain, plus les différences entre gravel et vélo de route sont flagrantes. Le gravel se rapproche alors beaucoup plus du VTT. En réalité, la grosse différence est le cadre qui accepte des guidons type course pour une position plus confortable avec en conséquence un tube supérieur plus long. L’utilisation d’un guidon de course sur un VTT requiert une taille de cadre inférieure.

Certains vieux VTT ont droit à une nouvelle vie. En effet, la géométrie d’un VTT lui permet d’être relativement facile à adapter en gravel. Avec quelques changements et adaptations assez simples, même pour quelqu’un qui n’est pas mécanicien vélo, votre vieux VTT retrouvera des couleurs et permettra d’économiser pas mal d’argent sur l’achat d’un gravel bike neuf.

La bonne taille de cadre pour un gravel bike

Au moment de choisir la taille de votre cadre, vous vous rendrez compte qu’il n’y a pas d’énormes différences avec le choix d’un cadre pour vélo de route. 

A vrai dire, si vous avez déjà un vélo de route dont la taille de cadre vous convient, gardez la pour votre nouveau gravel. Vous verrez également que certains fabricants ont simplifié leurs tailles en S, M et L en mettant de côté les cm. 

2 gravel bikes sur un sentier gravilloné

Mais ne vous focalisez pas sur une taille de cadre bien précise. En effet, en raison de la diversité des terrains sur lesquels vous allez rouler, votre position de conduite changera constamment. Une taille en dessus ou en dessous ne changera donc pas la face du monde. 

Si vous êtes entre 2 tailles, prenez la plus grande si vous prévoyez de faire du bikepacking ou des randonnées de plusieurs jours. Choisissez la plus petite si vous allez faire des sorties courtes et intenses.

Et si vous voulez utiliser un gravel bike pour vos déplacements quotidiens, pensez à avoir des supports pour d’éventuelles gardes-boue que vous pourrez ôter et remettre à loisir.

Les supports d’éclairage et de sacoche sont rares, les riders préfèrent attacher directement au cadre. Si il vous faut absolument des solutions d’accroche, dirigez vous plutôt vers un vélo type randonnée.

Il ressemble beaucoup au gravel avec quelques petites différences.  Ils est fait pour les longues distances et offre les accessoires nécessaires pour aller sur la route: garde-boue, éclairage fixe, et le cadre accepte le surplus de poids. 

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Différences entre vtt et vélo de route

Différences entre vtt et vélo de route

Les VTT et les vélos de route sont très différents et destinés à des pratiques sportives distinctes. Il y a des différences évidentes comme les roues, les cadres et le guidon, mais aussi beaucoup de détails qui ne semblent pas évidents au premier...

Pourquoi les pneus de vélo se dégonflent

Pourquoi les pneus de vélo se dégonflent

Vous est-il déjà arrivé de vouloir sortir votre vélo et de trouver vos roues à plat, alors même que vous n’avez pas crevé? C’est un problème courant qui n’est pas bien méchant mais qu’il faut anticiper pour éviter de se retrouver au dépourvu. Les...