Le saut à VTT: comment le maîtriser

Le saut n’est pas seulement une figure de style pour les accros à l’adrénaline, c’est une technique fondamentale que tout rider peut et doit apprendre. Et ce n’est pas si difficile une fois que vous maîtrisez les techniques impliquées.

La maîtrise du saut vous permet principalement de ne pas perdre de temps dans les endroits techniques en franchissant les obstacles avec aisance, sans ralentir voire même sans mettre le pied à terre pour les portions les plus difficiles.

Sauter à VTT, c’est avant tout exercer une pression sur votre VTT et contrôler le timing de cette pression dans les roues. Vous “pompez” pour augmenter la pression vers le bas et relâchez au bon moment pour décoller et sauter proprement sur un obstacle.

Il y a donc quelques techniques à maîtriser pour sauter correctement. Voici détaillées les étapes du saut à VTT: pomper, décoller, répartir le poids et atterrir

Le pompage

C’est la technique à maîtriser avant d’espérer pouvoir sauter de façon efficace.

Quand vous pompez à VTT, vous générez de la vitesse sans pédaler, en utilisant vos bras et vos jambes avec les talons pointés vers le sol.

C’est comme si vous poussiez de toutes vos forces sur le guidon et les pédales vers le bas pour écraser les suspensions. C’est évidemment plus facile lorsque l’on est en forme, que tous les muscles nécessaires à la pratique du VTT soit affutés, en particulier au niveau des bras.

L’énergie exercée sur les pneus et les suspensions va vous pousser vers le haut tel un ballon qui rebondit. Des pneus légèrement sous gonflés peuvent aider et agir comme une suspension qui rebondit. Cela veut aussi dire que votre fourche ne doit pas être bloquée. Pomper en descente vous permet d’augmenter votre vitesse et l’adhérence du vélo.

Pour bien pomper, il faut plier les bras et les jambes. Vous utilisez ensuite vos hanches pour transférer le poids dans le guidon et les pédales. Gardez bien les talons vers le bas et pliez vos poignets également vers le bas. Le transfert de masse se fait alors vers le bas et vers l’avant.

Le décollage

Trouvez une rampe ou une bosse avec laquelle vous êtes à l’aise. Pédalez à bonne cadence sans pour autant aller trop vite. Restez debout sur les pédales.

La position sur votre VTT est importante. Gardez votre poids bien centré, sur les deux roues, et abaissez votre poitrine. Commencez à pomper juste avant le début de la rampe et ressentez la force contre vos pneus.

Pompez d’abord sur la roue avant puis ensuite sur la roue arrière, par sur les deux en même temps. Commencez lentement à transférer votre poids de vos mains à vos pieds. L’idée est qu’au moment où la roue avant atteint la rampe, il n’y a plus de pression qui s’exerce sur elle.

Sauter n’est pas vraiment un mouvement explosif. En l’air, la ligne traversant votre tête et votre buste doit former un arc de cercle vers le bas. Vous utilisez vos coudes, genoux et chevilles pour pousser et atterrir.

Timing du transfert de poids

Le moment où vous transférez votre poids de vos mains à vos pieds est très important.

Imaginez une ligne juste après la moitié de la rampe: c’est le moment où vous devez passer de la poussée avec vos bras à la poussée complète sur vos pieds.

C’est le moment d’arrêter de pousser sur le guidon. Si vous continuez à pousser sur vos bras et vos mains, vous allez littéralement vous enfoncer sur la rampe et perdre en vitesse et fluidité.

Plus les sauts sont importants, plus cette ligne de transfert de charge monte sur la rampe.

L’atterrissage

Une fois que vous êtes en l’air, vous pouvez vous détendre, le plus difficile est fait.

Gardez le regard fixé sur votre point d’atterrissage et utilisez vos bras et vos jambes pour absorber l’impact.

Essayez de faire atterrir les deux roues en même temps.

Le fait de toucher la roue arrière en premier peut peut vous faire basculer vers l’arrière. Et si vous atterrissez sur la roue, vous risquez de passer par dessus le guidon.

Enfin, ne freinez pas au moment de l’atterrissage.

Quelques conseils rapides

  • Apprenez le saut sur une plateforme, plutôt que sur une bosse, car vous aurez une zone plane et sûre sur laquelle atterrir si tout ne se passe pas comme prévu. N’allez pas trop vite en besogne.
  • Si vous avez du mal à sauter avec des pédales automatiques, essayez avec des pédales plates.
  • Testez différents timings pour les étapes du saut et voyez ce qui vous convient le mieux.

 

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
VTT: ce qu’il faut faire si les vitesses ne passent plus

VTT: ce qu’il faut faire si les vitesses ne passent plus

Si il y bien un problème frustrant sur un VTT, c’est quand les vitesses ne passent plus. Et cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vos vitesses peuvent se bloquer, du dérailleur arrière aux câbles en passant par...

Chaîne de VTT: comment la nettoyer efficacement

Chaîne de VTT: comment la nettoyer efficacement

Vous le savez et l’avez certainement vécu sur les sentiers, votre chaine ressort toujours bien sale d’un ride, en particulier lors d’une sortie bien boueuse! Si un bon coup de jet suffit pour enlever le gros de la saleté, ce n’est pas suffisant pour avoir une chaîne...