Pourquoi bloquer la fourche de son VTT?

Quand j’ai entendu dire qu’il était possible d’utiliser un blocage sur un VTT semi-rigide pour empêcher la suspension avant de se comprimer, ma première question a été… Pourquoi les vélos rigides existent-ils alors? Cet article a pour but d’expliquer à quoi sert une fourche blocable et pourquoi vous pourriez bien en vouloir une.

Qu’est-ce que le blocage sur une fourche suspendue de VTT?

Le blocage est un petit switch placé au sommet du montant avant droit de la suspension de votre VTT. Lorsque vous le verrouillez, il diminue le taux de compression à basse vitesse de la fourche avant, réglable au point d’être complètement rigide. Vous pouvez déporter ce blocage sur le guidon avec l’installation d’un câble et d’une manette dédié.

Quel(s) avantage(s) à bloquer la fourche de son VTT?

Il faut d’abord bien faire la différence entre un VTT tout suspendu et un VTT semi-rigide. Les deux types de VTT ont leurs objectifs et donc leurs avantages et leurs inconvénients.

Suspension intégrale vs fourche suspendue

Un VTT à suspension intégrale est un vélo de montagne équipé de systèmes de suspension avant et arrière. 

Un VTT équipé uniquement d’un système de suspension avant pourrait être appelé un VTT à suspension avant et peut avoir un système de verrouillage de la fourche ou non. 

Dans les deux cas, l’avantage d’avoir un système de suspension est qu’il absorbe l’énergie en descente et rend généralement l’expérience de conduite plus confortable.

L’inconvénient d’avoir une suspension intégrale, ou une suspension avant, est que lorsque vous roulez sur route ou en montée, une partie de l’énergie que vous déployez est absorbée par la suspension. Les fortes montées sont plus difficiles ou encore l’arrivée à pleine vitesse est retardée.

VTT rigide vs VTT semi-rigide

Un VTT rigide est un VTT qui n’est ni équipé d’une suspension avant ni d’une suspension arrière. L’avantage de n’avoir aucun système de suspension est que vous obtenez une réactivité inégalée à chaque coup de pédale. Aucune énergie n’est absorbée par la suspension. C’est un vélo idéal pour grimper.

L’inconvénient, alors, est qu’un VTT rigide n’est pas spécialement confortable à conduire si le terrain est accidenté et encore moins en descente car les vibrations se déportent dans vos bras. Les réceptions de sauts sont dures et les grosses bosses sont quasi impossibles à pratiquer. Si vous n’êtes pas expérimenté, cela revient à utiliser un vélo de route sur des bosses…

Donc si vous voulez rider sur un large éventail de terrains, de montées et de descentes, il faut soit être solide et avoir des bras en béton, soit acheter deux vélos. Bien sûr, aucune de ces options ne semble attrayante, pour votre corps ou votre portefeuille. C’est précisément pour cette raison que le blocage de fourche a été inventé.

Avec une fourche verrouillable, un VTT peut être utilisé en descente comme sur terrain accidenté avec montées. En actionnant un simple mécanisme, la suspension peut être rendue plus rigide pour la conduite en montée ou sur la chaussée. 

De plus, certains systèmes permettent 3 niveaux de blocage. Un qui ne diminue pas du tout le taux de compression à basse vitesse, un qui rend simplement la compression plus rigide et un mode entièrement bloqué qui élimine totalement les déplacements de suspension.

La différence entre un réglage de compression (blocage) et un réglage de rebond (décompression)

Je ne vais pas rentrer ici dans les détails techniques d’une suspension de fourche avant, ni vous expliquer comment la régler. J’aborde juste le sujet dans les grandes lignes. Les détails viendront dans un futur article.

Les molettes de réglage

Les fabricants de suspensions de VTT proposent deux façons d’ajuster le taux de compression de votre suspension. La première consiste à ajuster la vitesse de compression de la fourche. L’autre est l’ajustement du rebond qui affecte le taux de décompression de la suspension du VTT.

Les deux fabricants Rockshox et Fox utilisent la couleur bleue pour désigner la molette de réglage de la compression. Elle est placée sur le dessus du chandelier, côté droit.

Pour le réglage de la décompression, ils utilisent tous les deux le rouge. Ce ne sont que les deux points communs, viennent alors quelques différences.

Les possibilités de réglage

Pour le réglage de compression, Rockshox a un indicateur de direction pour chaque option. Ouvert étant le plus à gauche, la compression ajustée étant au milieu et complètement verrouillée étant la plus à droite. 

un VTT équipé d'une fourche rockshox

Fox propose également un indicateur de direction, mais avec une labellisation différente: ouvert, moyen et ferme.

En ce qui concerne le réglage de l’amortissement du rebond, Rockshox utilise habituellement 2 symboles: une tortue et un jackalope pour indiquer la direction. Lorsque vous tournez le réglage vers le jackalope, la suspension se décompresse plus rapidement. Inversement lorsque vous allez vers la tortue

Le cadran de Fox est un peu plus compliqué et moins intuitif. Il est labellisé avec un plus et un moins qui indiquent le niveau de suppression d’amortissement rebond appliqué. Le plus signifie plus d’amortissement, par conséquent, le retour sera plus lent. Le moins signifie moins d’amortissement de rebond ce qui indique un rebond plus rapide.

Qu’est-ce qu’un système de blocage au guidon?

Comme son nom l’indique, vous pouvez gérer le blocage de votre fourche grâce à une manette placée sur votre guidon. 

un blocage de fourche au guidon

L’avantage d’un d’un tel système est qu’il n’est pas nécessaire de descendre du vélo pour enclencher le verrouillage. Sur un terrain varié, avec beaucoup de montées et de descentes, c’est vraiment utile. Vous pouvez même installer une manette de verrouillage de la suspension arrière si vous le souhaitez.

Un système de verrouillage arrière sur un VTT est-il utile?

Sur un VTT tout suspendu, il y a bien sûr non seulement une suspension avant, mais aussi un amortisseur arrière. Tout comme sur la fourche avant, un amortisseur arrière peut parfois être verrouillé.

Contrairement au verrouillage de la fourche avant, le verrouillage de l’amortisseur arrière peut parfois avoir un effet négatif en montée sur un terrain accidenté. 

De façon générale, un amortisseur arrière rigide n’améliore pas considérablement l’expérience de conduite sur chaussée ou en montée. Cela est dû au fait que l’amortisseur arrière absorbe principalement l’énergie d’impacts à grande vitesse.

Fonctionnement d’un réglage de verrouillage et de rebond sur un vélo de montagne

Les systèmes de verrouillage et de rebond fonctionnent en utilisant de l’huile sous pression pour modifier la vitesse de compression et de décompression. 

Un verrouillage complètement désengagé permettra à l’huile de s’écouler rapidement à travers la chambre tandis qu’une suspension entièrement verrouillée empêchera complètement l’écoulement de l’huile. 

Il en va de même pour le système de rebond bien qu’au lieu d’utiliser une pression positive, il utilise une pression négative pour affecter le taux de décompression.

Les riders utilisent-ils réellement le blocage de fourche dans la vraie vie?

Bien qu’une suspension blocable, sur le papier, semble être une invention géniale, elle coûte de l’argent et ses effets sont parfois peu sensibles.

Donc, à moins d’en avoir vraiment l’utilité, je comprends pourquoi beaucoup de riders se passent du blocage lorsqu’ils en ont un, et pourquoi d’autres ne souhaitent pas acheter de VTT semi-rigide ou changer leur fourche. 

Pour répondre à la question, j’ai parcouru l’un des forums de VTT les plus populaires.

Voici le nombre de riders qui utilisent réellement leur verrouillage.

JAMAIS PARFOIS SOUVENT
18 5 17

 

Il y a donc une quasi égalité entre ceux qui bloquent leur fourche et ceux qui ne le font pas. 

Pour de nombreux riders, le problème numéro un de l’utilisation de leur verrouillage est qu’ils oublient la plupart du temps de le désactiver. Cela peut être problématique lors d’une descente difficile ou en présence de grosses bosses. 

On pourrait se dire que c’est de leur faute mais je pense que c’est susceptible d’arriver à tout le monde. Si vous pensez être un peu tête en l’air, peut-être que le blocage de fourche n’est pas fait pour vous.

D’autres riders ne voient pas la différence entre une fourche totalement bloquée, une fourche partiellement bloquée voire une fourche pas du tout bloquée. Il est vrai que si vous faites des rides ou déplacements courts, un verrouillage peut ne pas vous offrir beaucoup d’amélioration, notamment en ce qui concerne le transfert de puissance.

Mais il est intéressant de noter qu’il y avait un sentiment constant exprimé: un verrouillage est beaucoup plus utile quand il est activable à partir du guidon. Il semble que l’inconvénient d’avoir à s’arrêter et à descendre du vélo pour régler la suspension décourage la plupart des riders de l’utiliser.

La conclusion à laquelle je suis arrivé est donc que pour justifier le prix d’un lock-out sur un VTT, il y a quelques conditions à remplir. Tout d’abord, vous devez avoir un verrouillage au guidon. Deuxièmement, à moins que vous ne ridez souvent sur des terrains variés et accidentés, un verrouillage peut ne pas être très utile. Enfin, pour justifier un lock-out, le rider doit se soucier de son confort et pas simplement de la puissance délivrée lors de chaque montée.

Le blocage de fourche remplace-t-il un VTT rigide?

La réponse courte est non. Chaque type de VTT a son objectif et a été fabriqué spécifiquement pour remplir cet objectif.

Un VTT tout suspendu est fait pour les terrains accidentés et difficiles. Un VTT rigide est fait pour les montées et les trails plans. 

Oui, un lock-out peut certainement imiter la sensation d’un VTT rigide, mais il existe de grandes différences entre rigide et semi rigide.

Un système de suspension ajoute du poids au vélo et vous aurez plus de pièces à entretenir, réparer ou remplacer.

Plus le VTT est léger, mieux vous grimpez, et une fourche suspendue est lourde. Cependant, une suspension complète avec un système de blocage et de réglage du rebond est la meilleure forme de vélo de descente. Il est parfait pour ce à quoi il est fait, mais il peut toujours vous aider lorsque vous grimpez ou roulez sur route.

 

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
VTT: ce qu’il faut faire si les vitesses ne passent plus

VTT: ce qu’il faut faire si les vitesses ne passent plus

Si il y bien un problème frustrant sur un VTT, c’est quand les vitesses ne passent plus. Et cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vos vitesses peuvent se bloquer, du dérailleur arrière aux câbles en passant par...

Chaîne de VTT: comment la nettoyer efficacement

Chaîne de VTT: comment la nettoyer efficacement

Vous le savez et l’avez certainement vécu sur les sentiers, votre chaine ressort toujours bien sale d’un ride, en particulier lors d’une sortie bien boueuse! Si un bon coup de jet suffit pour enlever le gros de la saleté, ce n’est pas suffisant pour avoir une chaîne...