Guidon de vtt: comment le réhausser facilement

Une bonne position sur son est essentielle pour améliorer ses performances ou simplement pour se sentir à l’aise, et éviter les blessures. Cela passe évidemment par un bon réglage de selle mais également par un bon réglage de hauteur de guidon

Comment rehausser un guidon de VTT? La méthode dépend de la configuration de votre VTT. Cependant, que vous ayez une potence à plongeur ou ahead set, le processus consistera à desserrer les boulons avec une clé Allen ou une clé à molette, et à ajuster la hauteur avant de resserrer l’ensemble.

Pourquoi rehausser votre guidon

On parle en anglais de “rise” pour la réhausse de la potance, en particulier sur un VTT de descente. On parle plus de “upsweep” concernant l’enduro ou le cyclo-cross car l’ajustement est souvent plus précis et lié à la forme du cintre pour un bon alignement des mains avec les poignets.

Les principales raisons pour lesquelles vous pouvez être amené à surélever votre guidon sont les conforts et la recherche de performances. Il en existe d’autres que voici:

  • S’adapter à la croissance d’un enfant / adolescent
  • Revendre le VTT
  • Améliorer la visibilité
  • Améliorer le confort
  • Réduire les risques de blessure, notamment en enduro et XC
  • Améliorer les performances du vélo, en particulier en descente

Un enfant ou un adolescent grandit vite. Si la taille d’un VTT pour adolescent peut lui convenir pendant un moment, il faudra certainement adapter les hauteurs de selle et de guidon à sa croissance et à sa morphologie (longueur de jambes, de buste et de bras).

Vous devrez certainement adapter la position du guidon une ou deux fois par an, avant de définitivement changer de VTT pour un modèle plus grand. Et pour certains qui grandissent vite, il vous faudra le faire encore plus souvent.

A l’inverse, il peut arriver que vous ayez besoin de baisser la hauteur du guidon. C’est parfois nécessaire à mesure que vous vieillissez pour relâcher la pression sur les lombaires.

Lorsque vous revendez votre VTT, vous pouvez être amené à changer vos réglages pour les adapter à la taille d’un acheteur potentiel qui viendrait voir le vélo. N’hésitez pas une seconde si il vous demande de la faire, c’est qu’il est intéressé et veut vérifier que le vélo sera parfait pour lui. Cette simple réhausse de guidon peut vous permettre de finaliser une vente rapidement.

Lorsque vous remontez votre guidon, vous remontez également la position de votre buste et de votre tête. Vous augmentez ainsi naturellement votre champ de vision. Vous pouvez déceler ainsi des obstacles bien en avant et éviter plus facilement des collisions ou chutes.

Si votre guidon est trop bas, vous serez trop penché sur le vélo et aurez des difficultés à le manœuvrer. Certes, du fait de la conception des VTT, les guidons sont légèrement plus bas que la selle. Cependant, la bonne position, en particulier en descente, doit être le bon compromis entre le confort et des coudes suffisamment libres pour que les bras puissent piloter efficacement. Il est fondamental de bien se sentir et d’être à l’aise sur votre VTT. Vos mouvements doivent être le plus libre possible, sans pour autant sacrifier à la précision.

Un bon réglage de hauteur vous évitera à tout le moins une sensation d’inconfort. Mais il vous permettra de diminuer également les courbatures, les douleurs, les crampes et autres sensations désagréables qui pourraient être causées par un guidon trop bas.

En effet, avec un guidon trop bas, vous avez un mauvais alignement des mains, poignets et avant bras. Or en particulier sur les portions plates et montantes, ou vous exercez une forte pression sur le guidon, un mauvais alignement des poignets et des avant bras peut causer des douleurs voire une blessure. Le contrôle est l’essence même du VTT, impossible à réaliser avec de mauvais réglages et des douleurs.

On peut s’en accommoder en ballade ou même en randonnée, mais en compétition, c’est une autre histoire. N’espérez pas gagner ou même rentrer dans les points sans un réglage de guidon parfait. Le mauvais réglage du guidon est la première raison d’un mal de main en roulant.

N’attendez pas pour remonter un guidon si vous sentez qu’il est trop bas. Vous verrez que vous améliorerez vos performances avec un guidon à bonne hauteur.

En descente, de nombreux riders réhaussent leur guidon pour déplacer le centre de gravité vers l’arrière et obtenir plus de dynamisme dans le contrôle du VTT. Cependant, cet avantage devient un inconvénient en montée car la roue risque de décoller et vous risquez la perte de contrôle. La bonne position à VTT est difficile à trouver, la hauteur du guidon n’est qu’un élément parmi d’autres.

Et puis n’oubliez pas qu’il existe de nombreuses tailles et diamètres de cintre. Le vôtre vous est-il véritablement adapté? Si vous ne trouvez pas le réglage qui vous convient, il est peut-être temps de changer de cintre ou de potence.

Comment réhausser le guidon sur votre VTT

Dans un premier temps, avant même de commencer l’opération de réhausse proprement dite, il est important de déterminer le type de VTT, car tous les vélos de montagne n’ont pas le même type de guidon ou la même configuration.

Le guidon le plus utilisé sur les VTT est le Flat Bar. Ces guidons sont conçus pour être complètement plats avec une légère inclinaison vers le pilote.

Ils sont le plus souvent utilisés en raison de leur polyvalence et de la stabilité qu’ils procurent au cycliste. Ces guidons sont également connus pour être légers et compacts.

Ensuite, il vous faut savoir si la potence du VTT est à plongeur ou non. La potence, pour ceux qui ne connaissent pas la terminologie du vélo, est le morceau de métal en forme de L entre votre guidon et le corps de votre vélo.

On trouve des potences à plongeurs sur des modèles de VTT relativement ancien. Le plongeur est une tige qui s’enfonce dans le cylindre de direction. Une potence ahead set s’adapte sur le pivot de la fourche est ensuite serrée.

Selon que vous avez l’une ou l’autre potence, la manipulation est différente.

Réhausser un guidon sur une potence ahead set

Les potences ahead set sont reconnaissables par le fait qu’elles sont fixées par 3 boulons, un gros boulon qui rentre dans le pivot de fourche et deux plus petits, qui agissent comme une pince pour maintenir le guidon en place.

Pour réhausser une potence ahead set, vous n’avez d’autre choix que de monter des entretoises, sortes de cales, sur le pivot de fourche pour rallonger celui-ci. Il faut acheter ces entretoises dans le commerce ou sur internet en prenant garde à ce que le diamètre corresponde au diamètre du pivot de fourche.

Un kit d’entretoises comprend plusieurs tailles différentes que vous pouvez cumuler à votre guise pour ajuster précisément la hauteur de potence. Voici un modèle très populaire que vous pouvez trouver sur Amazon:

Pour dévisser une potence ahead set, vous devez utiliser une clé Allen, qui a une forme de L et 6 côtés.

Pour relever le guidon, il faut d’abord retirer la grosse vis au-dessus de la potence, puis les 2 vis latérales plus petites. Une fois ces dernières dévissées, vous pouvez faire pivoter le guidon sans pour autant bouger l’ensemble fourche / roue.

Vous devez pouvoir retirer complètement l’ensemble potence guidon sans forcer. Si vous sentez de la résistance, c’est peut-être que les visses ne sont pas assez désserrées ou que la potence a été tordue d’une manière ou d’une autre.

Allez-doucement en cas de résistance, ne forcez pas et ne bougez pas la potence dans tous les sens pour la faire sortir du pivot de fourche au risque d’endommager ce dernier.

Une fois le guidon et la potence retirés, ajoutez le nombre d’entretoises voulu au tube de tête de fourche. Ces entretoises pourront être retirées si vous devez abaisser la hauteur du guidon dans le futur.

Une fois les entretoises placées, replacez soigneusement la potence. Ne vous inquiétez pas de l’alignement pour l’instant.

Il faut revisser la potence par le haut, mais avec la vis fournie avec les entretoises. En effet, comme le haut de la potence est surélevée, il faut maintenant une vis plus longue pour atteindre les pas de vis du pivot de fourche.

Vous pouvez maintenant placer le guidon dans sa position finale et remettre en place les 2 vis latérales sur la potence. Vissez petit à petit, ajustez la position définitive du guidon, puis serrez fermement sans pour autant écraser le tube de direction.

Les étapes en résumé de la réhausse d’une potence ahead set:

  • Achetez des entretoises de réhausse au bon diamètre
  • Equipez vous d’une clé Allen de taille 4, 5 ou 6
  • Dévissez la vis du dessus de la potence et retirez le capuchon
  • Dévissez les 2 boulons sur le côté de la potence
  • Tirez doucement sur la potence pour la faire glisser du pivot de fourche, vers le haut
  • Ajouter des entretoises au pivot de fourche
  • Replacez la potence en répétant les étapes précédentes à l’envers
  • Centrer le guidon et serrer le tout

Réhausser un guidon sur une potence à plongeur

Une potence à plongeur à une forme de L et la partie longue plonge littéralement dans le tube de direction. La tige de la potence est insérée dans le pivot de fourche et la potence est ensuite fixée avec une seule vis sur le haut. Elle ne nécessite pas l’ajout de pièces pour être réhaussé, la manipulation est donc beaucoup plus simple

Pour relever le guidon, commencez par desserrer la vis sur le haut de la potence. Désserrez le contre-écrou. Vous pouvez le faire à l’aide d’une clé à molette. Une fois la potence desserrée, tirez-la vers le haut.

Une potence à plongeur à une ligne gravée sur le plongeur, vous ne devez pas relever la potence plus haut que cette ligne qui doit rester dans le tube de direction. Rappelez-vous qu’en général, le guidon d’un VTT doit être positionnée bas, souvent plus bas que la selle.

Les étapes en résumé de la réhausse d’une potence à plongeur:

  • Desserrez la vis sur le haut de la potence de quelques millimètres
  • Rentrez la visse avec un marteau en caoutchouc
  • Tirez la potence vers le haut vers la bonne hauteur
  • Resserrez la potence

La bonne hauteur d’un guidon de VTT

Le réglage de la hauteur du guidon de votre VTT est une chose, mais il y en a une autre qu’il ne faut pas négliger: l’alignement. Votre guidon doit être aligné avec le reste du VTT..

Un guidon désaligné peut entraîner des pertes de contrôle et des chutes. La potence, qu’elle soit avec plongeur ou sans, doit être alignée avec la roue avant du vélo.

Ce n’est pas très compliqué de vérifier le bon alignement de votre guidon par rapport à la roue avant.

Cela passe par un contrôle visuel. Mettez vous debout à cheval sur le cadre, placez le guidon en position neutre et vérifiez qu’il est parfaitement perpendiculaire par rapport à la roue.

Pour en revenir à la hauteur du guidon, existe-t-il un réglage, une hauteur type? Eh bien non. Une hauteur qui peut être reproduite sur tous les VTT en fonction de la pratique n’existe pas.

Il n’y a pas de hauteur incorrecte ou idéale pour votre VTT car la hauteur parfaite est entièrement basée sur le rider.

Vous pouvez bien évidemment observer les autres et regarder leur réglage, mais il y a peu de chances qu’il soit le bon pour votre guidon. Vous pouvez vous en inspirer si vous le souhaitez mais la hauteur finale ne dépend que de vos préférences.

Cela veut dire que vous n’obtiendrez certainement pas la hauteur parfaite du premier coup sur un nouveau VTT. Il faudra régler, essayer, adapter, corriger. Ce n’est pas la mer à boire mais c’est une bonne raison pour avoir son multi-outil sur les pistes.

C’est aussi la raison pour laquelle les kit de réhausse de potence ahead set sont vendus avec plusieurs cales de tailles différentes pour ajuster au plus précis la hauteur du guidon en fonction du pilote.

En résumé:

  • La hauteur du guidon est liée à vos préférences et à votre morphologie.
  • Trouvez le bon compromis entre confort et performances, une position inconfortable est quoiqu’il arrive mauvaise.
  • Faites des essais sur sentier et piste, modifiez la hauteur sur place.

Quelle largeur pour un cintre de VTT?

Là encore, il n’y a pas de largeur type pour un cintre de VTT. Cependant, il existe différentes largeurs pour différentes utilisations.

Alors, la question à se poser est de savoir quel est votre style de VTT et comment vous le pratiquez.

Les VTT, même s’ ils sont un genre à part entière, sont nés à partir de vélos conçus pour la route avec des guidon assez étroits. Les guidons étroits sont faits pour ceux qui recherche de l’aérodynamique. Ils permettent également un pilotage très dynamique au détriment de la stabilité et de la précision.

A l’inverse, un guidon plus large permet un meilleur contrôle et une plus grande maniabilité, ce qui est crucial lors de la course sur des terrains montagneux ou accidentés.

La largeur du guidon vous oblige également en tant que pilote à prendre en compte vos préférences personnelles. Cela devient une question d’habitude, également de confort.

En plus des préférences personnelles, il est également important de tenir compte de votre terrain de jeu. Si vous roulez dans une zone arborée, un cintre plus étroit diminue les risques de toucher un arbre. Malgré tout, beaucoup de pilotes ont une préférence pour les guidons larges car ils ont un meilleur contrôle de leur VTT.

Et puis évidemment, cela dépend également de votre morphologie, en particulier de votre carrure.

Si vous avez les épaules larges, il y a peu de chances que vous soyez à l’aise avec un guidon court, les coudes risquant de vous rentrer dans les côtes et diminuant votre angle de virage. Et inversement, une personne avec une petite carrure aura toutes les difficultés à piloter un VTT avec un guidon large, en particulier dans les portions sinueuses avec des virages serrés.

Enfin, il y a un dernier facteur à prendre en compte: la taille de roues de votre VTT. Préférez un cintre large pour des roues de 29”

En résumé, pour choisir la largeur de son guidon de VTT:

  • Prenez en compte votre carrure
  • Adaptez vous au terrain: forêt, single track etc.
  • Pensez à votre discipline: large en enduro et descente, plus étroit en XC

Voici un éventail de largeur de cintres en fonction de la taille de roues et de la discipline

  • 600-650 mm en XC 26″
  • 660-710 mm en XC 29″
  • 690-740 mm en Enduro/All Mountain
  • 740-800 mm en DH

Comment trouver le cintre idéal pour votre VTT

Evidemment, les conseils d’un professionnel avisé sont toujours bons à prendre. J’irais donc voir volontier mon vélociste préféré dans un premier temps.

Mais si vous souhaitez acheter sur internet, voici quelques critères à prendre en compte:

  • Le diamètre
  • La largeur
  • L’inclinaison de la potence
  • Le balayage
  • Le matériaux

Plus de 90% des cintres de VTT ont un diamètre au centre de 31,8mm. Les vélos plus anciens auront souvent un cintre de 25,4mm de diamètre, quand certains VTT d’enduro et de DH pourront avoir un cintre de 35mm de diamètre.

En ce qui concerne l’inclinaison, elle concerne l’angie entre le haut de la potence sur le tube de direction et la hauteur du cintre. Bien souvent, l’inclinaison varie entre 7° et 10° selon les disciplines. Plus l’angle est élevé, plus le poste de pilotage et le guidon sont hauts.

Avec un cintre plat, la réhausse du guidon est d’origine relativement faible.

Par contre, il existe des cintres avec une ergonomie différente qui remonte les poignées sans pour autant toucher à la potence.

C’est ici qu’interviennent les notions de upsweep, ainsi que de backsweep

Mesures de balayage:

L’upsweep est l’angle vertical du cintre mesuré à partir de la poignée par rapport au centre du centre. Comme je vous le disait, la position de la potence n’intervient pas dans le calcul de cet angle. Imaginez vous donc les poignées qui remontent à la façon de cornes.

Le backsweep, comme son nom l’indique, mesure l’angle formé par la courbure des poignées vers l’arrière du guidon. Le backsweep peut aller de zéro degré (barres droites) à quarante-cinq degrés, bien que cette mesure d’angle soit largement réservée à des pratiques spéciales.

Maintenant que vous êtes conscient des différentes mesures à prendre en compte pour déterminer la taille de guidon parfaite, discutons des étapes pour trouver l’ajout parfait à votre vélo de montagne.

Comme je l’indiquais plus haut, il existe des diamètres de cintres différents:

  • 25,4 mm
  • 31,8 mm
  • 35 mm

Vérifiez donc les pinces de la potence avant d’acheter votre cintre. Le problème est plus vite résolu si vous changez par la même occasion la potence.

Enfin, vous aurez le choix entre aluminium, carbone ou le scandium. L’alu est moins cher et solide, mais également assez lourd. Le scandium est léger mais aussi résistant, et le carbone est léger, confortable car il absorbe les chocs mais aussi moins solide que les 2 précités.

Conclusion

Ne rechignez pas à réhausser votre guidon si vous ne vous sentez pas à l’aise sur votre VTT. C’est une manipulation relativement simple à exécuter qui vous permettra de gagner en confort, voire d’améliorer vos performances sur les sentiers. Gardez toujours un multi outil dans votre sac pour pouvoir intervenir sur le guidon dès que vous en avez besoin, sans attendre.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
VTT: ce qu’il faut faire si les vitesses ne passent plus

VTT: ce qu’il faut faire si les vitesses ne passent plus

Si il y bien un problème frustrant sur un VTT, c’est quand les vitesses ne passent plus. Et cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vos vitesses peuvent se bloquer, du dérailleur arrière aux câbles en passant par...

Chaîne de VTT: comment la nettoyer efficacement

Chaîne de VTT: comment la nettoyer efficacement

Vous le savez et l’avez certainement vécu sur les sentiers, votre chaine ressort toujours bien sale d’un ride, en particulier lors d’une sortie bien boueuse! Si un bon coup de jet suffit pour enlever le gros de la saleté, ce n’est pas suffisant pour avoir une chaîne...