Comment gonfler un pneu de vélo sans pompe
  1. Accueil
  2. >>
  3. Activités
  4. >>
  5. Cyclo
  6. >>
  7. Comment gonfler un pneu...

Savoir gonfler un pneu de vélo correctement est essentiel pour tout cycliste qui se respecte. Vous pouvez perdre de la pression en route de façon inattendue, ou avoir à gonfler un pneu après un changement de chambre à air. Une chose est sûre, il est très agréable de rouler à vélo avec des pneus à la bonne pression, vous le ressentez à chaque coup de pédale.

En temps normal, il n’y a rien d’extraordinaire à gonfler les pneus de vélo. Sauf si vous êtes en sortie et que vous n’avez pas de pompe à vélo sous la main. 

Est-ce possible de gonfler un pneu de vélo sans pompe? La réponse est oui. Comment? En utilisant une cartouche de CO2, votre bouche, ou un adaptateur pour compresseur de station service.

Je vais passer en revue les 3 solutions, et vous donner quelques conseils supplémentaires.

L’importance d’un pneu bien gonflé en bref

Une bonne pression de pneu à vélo est essentielle. Cela vous garantit des performances optimales, en particulier en terme de résistance au roulement. Vous évitez également les risques d’accident et prolongez la durée de vie du pneu qui est moins sujet à une usure prématurée et aux crevaisons.

Vous devriez vérifier la pression de vos pneus régulièrement, au moins deux fois par semaine, de préférence avant et après une sortie. 

Facile quand vous avez une pompe à vélo. Mais si vous avez besoin d’air dans vos pneus et que vous n’avez pas de pompe avec vous, ou si vous voulez tout simplement ne pas vous charger, il va falloir avoir une approche différente.

Gonfler un pneu de vélo avec une cartouche de CO2

La première façon de gonfler un pneu de vélo sans pompe est d’utiliser une cartouche de CO2. Une cartouche de CO2 est petite et facile à transporter. Elle se glisse dans un sac à dos et est prête à parer à toute éventualité.

Cependant, cela reste une solution temporaire et je vous recommande plutôt d’avoir une pompe à vélo, nous verrons cela plus tard.

La deuxième méthode ne requiert aucun accessoire puisqu’il s’agit simplement de souffler dans la valve avec votre bouche pour gonfler le pneu. Evidemment, la cartouche de CO2  est une méthode plus sûre et plus hygiénique.

Mais ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît, il y a un ou deux détails à garder en tête.

Les cartouches de CO2

Les cartouches de CO2 ne sont pas toutes les mêmes. Les tailles peuvent être différentes, et différents types de vélo requièrent des pressions de pneus différentes pour des performances optimales. Elles s’adaptent sur une tête de gonflage que vous venez bloquer sur la valve, comme un compresseur de station service.

Vous pouvez trouver en ligne combien de CO2 vous avez besoin pour votre pneu mais les petites cartouches fonctionnent bien pour les vélos “classiques” et les vélos de course alors que les plus grosses sont plutôt faites pour les VTT, les roues 29 pouces et les fatbikes.

Il existe 2 types de cartouches: filetées et non filetées. Alors que les cartouches de CO2 filetées peuvent être vissées sur votre tête de gonflage, les cartouches non filetées doivent être poussées et bloquées sur celle-ci.

En plus, certaines cartouches permettent de contrôler le flux de gaz. Mais la plupart le laissent juste sortir une fois percées (en poussant ou en tournant) jusqu’à ce qu’elles soient vides.

Les valves de roues

C’est un point que vous devez connaître avant d’utiliser une cartouche de CO2: quel type de valve est sur vos roues. La plupart des chambres à air sont équipées de valves Presta ou Schrader.

En règle générale, si vous avez un vélo de course, vous êtes susceptible d’avoir une valve Presta. Si vous faites du VTT, il sera équipé de valve Schrader.

Un embout de tête de gonflage adapté

Vous vous en doutez, à différente valve correspond un embout différent. Faites donc bien attention à ce que la tête de gonflage pour votre cartouche de CO2 soit adaptée à la valve présente sur vos roues. Certains gonfleurs comme celui-ci peut s’adapter aux 2 types de valves:

La méthode

Maintenant que vous avez la cartouche, le bon embout, et que vous avez besoin d’un coup de pression, voici le processus à suivre

  1. Placez la tête de gonflage sur la cartouche. Si elle est filetée, visez dans le sens des aiguilles d’une montre. Sinon, poussez jusqu’à entre un bruit caractéristique indiquant que la cartouche est percée.
  2. Dévissez le bouchon de valve et posez la tête de gonflage sur la valve. Si le pneu est complètement à plat, actionnez l’embout et laissez le CO2 rentrer dans la roue 2 secondes. Vérifiez alors que le pneu est bien positionné sur la jante. Si vous êtes obligé de vider la cartouche à la première utilisation, mieux vérifier que tout est bien en place avant de l’actionner. Je vous suggère de le faire à la première fois à la maison, à moins que vous n’ayez 2 cartouches dans votre sac. Si votre tête de gonflage vous permet de stopper le flux avant que la cartouche ne soit vide, alors le problème ne se pose pas.
  3. Retirez la tête de gonflage une fois la cartouche vide et le pneu gonflé, et revissez le bouchon sur la valve.

Mais ce n’est pas fini. Gardez à l’esprit que le CO2 se dissipe rapidement. Cela veut dire que vous pouvez vous retrouvez à plat de nouveau à la fin de la journée. Il faut donc rapidement remplacer le CO2 par de l’air… en utilisant une pompe! Encore une fois je vous suggère d’en acheter une si vous n’en avez pas. Certaines pompes comme celle-ci ne sont pas plus grande qu’un smartphone:

Gonfler un pneu de vélo avec la bouche!

Il arrive que certains cyclistes, en particulier des vététistes, mettent la bouche à la valve pour gonfler leur pneu.

Vous le reconnaissez?

Je vous souhaite bon courage si vous souhaitez gonfler un pneu de vélo en entier en soufflant. 

Par contre, ces vététistes le font pour prégonfler une chambre à air dans le cas d’un gonflage avec une cartouche de CO2. Donc oui c’est faisable.

Évidemment des mesures d’hygiène s’imposent. Essuyez la valve avec du tissu, votre t-shirt par exemple. 

Commencez par souffler un peu dans la valve. Utilisez votre langue pour appuyer sur la valve et la maintenir ouverte pendant que vous soufflez.

Lorsque la chambre à air commence à prendre forme, vous pouvez passer à la cartouche de CO2.

Et ce n’est pas moi qui dit qu’on peut gonfler une chambre à air avec la bouche, c’est Lance Armstrong!

Pensez à la station service la plus proche ou aux stationx de gonflage communales

Toutes les stations services sont équipées de compresseurs pour gonfler les pneus de voitures. Et si ils peuvent le faire, ils doivent bien pouvoir gonfler des pneus de vélo.

Les vélos équipées de valve Schrader n’auront pas de problème, les embouts des compresseurs s’adaptent.

Pour les valves Presta, c’est plus compliqué. Il vous faut un embout adaptateur tel que celui-ci. Il ne coute pas grand chose et se glisse facilement dans une poche de votre sac à dos.

Enfin, certaines villes ont installé dans différents endroits des compresseurs spécialement pour les vélos. Vous pouvez en général trouver leur emplacement sur le site internet de la ville en question.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Trouver le nord sans boussole, rien de plus simple!

Trouver le nord sans boussole, rien de plus simple!

Imaginons un instant que vous partiez en randonnée à la journée ou en grande randonnée, en autonomie. Vous êtes parti avec un smartphone et une carte, mais n’avez pas de boussole. C’est évidemment lorsque vous êtes en pleine forêt que votre...