Tout sur les combats de cerf-volant

Les combats de cerf-volant existent depuis des lustres. Le cerf volant fait partie la culture de nombreux pays d’Asie et du Moyen-Orient, et les compétitions et autres combats de cerf-volant ont lieu fréquemment en Inde, au Pakistan ou encore en Afghanistan.

Le but d’un combat de cerfs-volants est de couper la ligne de son ou de ses adversaires avec sa propre ligne de vol.

Dans cet article, je vais vous présenter les cerfs-volants de combat, comment ils sont conçus et comment ils sont utilisés exactement lors des batailles aériennes.

Cela vous donnera une meilleure idée de l’importance de la pratique dans différentes cultures et de son évolution aujourd’hui. Vous saurez exactement ce que vous devez savoir si vous décidez de vous lancer dans le combat de cerf-volant en tant que sport.

Qu’est-ce que le cerf volant de combat?

Alors, qu’est-ce que le combat de cerf-volant? Bien que différents pays puissent avoir leurs propres variantes, ce que nous appelons aujourd’hui les combats de cerf-volant implique généralement des concours de coupe de cerf-volant.

L’objectif de ces concours, comme son nom l’indique, est de couper la ligne de vol de votre adversaire. Regardez la vidéo suivante pour une visualisation du fonctionnement de la coupe de cerf-volant.

Et pour sectionner une ligne, les pilotes utilisent des cerfs-volants de combat avec une ligne de vol spéciale connue sous le nom de manja. Les lignes de chaque combattant sont traitées avec un revêtement spécial pour qu’elles puissent facilement couper les lignes de vol de leurs adversaires.

une ligne manja pour combat de cerf volant

un manja pour combat de cerf-volant

Les règles exactes peuvent varier selon la région géographique, mais le concept principal est que vous gagnez si vous réussissez à couper la ligne de votre adversaire.

Ce type de combat est pratiqué dans les pays asiatiques comme l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh, le Népal, l’Afghanistan, la Malaisie, l’Indonésie et les Philippines. Le Chili, le Brésil et certaines îles des Caraïbes ont également des compétitions de ce types. Dans les Caraïbes, cependant, les pilotes attachent des objets coupants à leur queue de cerf-volant plutôt que d’utiliser un manja.

Une autre variante est la capture ou la mise à terre. Ici, il ne suffit pas de simplement couper la ligne de votre adversaire avec un manja. L’objectif de ce de capturer le cerf-volant de votre adversaire après l’avoir mis à terre.

Dans ce cas, le combat à lieu en équipe avec un  «coureur de cerf-volant» qui capture le cerf-volant tombe. Une fois qu’un cerf-volant a été coupé, il n’appartient à personne tant que le coureur de cerf-volant ne l’attrape pas et le revendique.

Au Japon, l’objectif du combat de cerf-volant n’est pas de couper la ligne de votre adversaire mais de forcer son cerf volant à descendre. Aux États-Unis, les pratiques sont très différentes. On y fait plutôt du touché de ligne que de la coupe franche, bien que celle-ci existe également.

Un combat de cerfs-volants est-il dangereux?

Le principal problème avec le combat de cerf-volant est qu’il peut être potentiellement dangereux même pour ceux qui ne participent pas.

Quiconque entre en contact avec un manja peut être coupé plus ou moins gravement. Les accidents sont arrivent et ils peuvent être douloureux, voire mortels tant pour les oiseaux que pour les humains. L’inde a d’ailleurs été obligée de légiférer en la matière tant le nombre d’accidents était élevé.

Les coureurs de cerf-volant peuvent également être touchés alors qu’ils tentent de capturer un cerf-volant tombé. C’est pourquoi les combats de cerfs-volants ont été interdits dans différents pays. En Afghanistan, les talibans ont autrefois interdit les combats de cerfs-volants parce qu’ils les considéraient comme «non islamiques».

Cela dit, le combat de cerf-volant peut être une activité extrêmement excitante et amusante, mais il est essentiel de prendre les précautions nécessaires, les mêmes que vous prendriez pour faire du cerf-volant classique. Les grands espaces, ouverts et éloignés des habitations, des routes et des arbres sont des arènes de combats idéales.

Comment le combat de cerf-volant a-t-il vu le jour?

Il n’y a pas de trace claire de l’origine exacte des combats de cerf-volant, mais on pense que le sport est originaire d’Inde. Cela expliquerait pourquoi il est si populaire dans le sous-continent indien, bien qu’il n’y ait pas de traces historiques particulières pour soutenir cette théorie. Bien sûr, chaque pays à son histoire et se targue d’être le premier à avoir vu naître les combats de cerfs-volant.

Par exemple, les duels de cerf-volant en Micronésie trouvent une origine mythologique avec les combats de Tan et Rango. L’histoire raconte que les deux frères ont initié les humains aux cerfs-volants lors d’un duel entre frères.

Le cerf-volant de Rango a réussi à voler très haut dans les airs, mais le cerf-volant de son frère s’est coincé dans un arbre. De nos jours, les Micronésiens ont une tradition tout droit issue de cette croyance, le but étant de faire voler son cerf volant toujours plus haut.

Combat de cerf-volant dans différents pays et cultures

Le combat de cerf-volant est devenu un élément vital dans les cultures et les festivals dans différents pays, bien que ce ne soit rien de plus qu’une activité de loisir dans d’autres.

En Inde, le cerf-volant est une tradition qui marque le festival du printemps appelé Basant et est également devenu une activité populaire pour le jour de l’indépendance indienne. Red Bull a même commencé à organiser un événement annuel de combat de cerf-volant dans le pays.

festival de cerf volant de Basant

un cerf volant Basant

Pendant Basant, le festival de cerf-volant commence par une simple démonstration de vols. Celle-ci est ensuite suivie de combats de cerfs-volants plus sérieux, qui constituent l’attraction principale du festival.

En fait, des gens du monde entier visitent l’Inde pour assister aux sessions de combat de cerf-volant pendant ce festival. Basant est également célébré au Pakistan, principalement à Lahore, les combats de cerfs-volants occupant une place centrale même dans cette partie du monde.

Le combat de cerf-volant fait également partie du festival bangladais Shakrain et est principalement pratiqué par les habitants du sud de Dhaka. Au Népal, les gens se livrent à des combats de cerfs-volants tout en célébrant Dashain, une variante du festival appelé Dashera en Inde. Le Japon a également des festivals qui impliquent des combats de cerfs-volants dans les villes de Hamamatsu et Shirone.

Que sont les cerfs-volants de combat?

Comme leur nom l’indique, les cerfs-volants de combat sont utilisés contre d’autre cerfs-volants dans des combats parfois épiques.

Chaque pays a ses propres types de cerf-volant de combat. Cependant, la caractéristique la plus notable d’un cerf-volant de combat est la ligne de vol manja qui est généralement recouverte de matériaux abrasifs comme du verre concassé.

On ne trouve que des cerf-volants à une ligne, petite et plate, alors que les cerf-volants à deux lignes sont utilisés principalement pour les acrobaties. Une ligne unique rend le cerf volant instable et le pilote doit se fier uniquement à la tension de la ligne pour le contrôler. Cela ajoute au frisson et au défi du combat de cerf-volant.

Ces cerfs-volants à une ligne sont principalement fabriqués à partir de papier et de bois, mais la fibre de carbone et les matériaux Orcon sont de plus en plus populaires aujourd’hui. Cela dit, la plupart des pays utilisent encore des cerfs-volants de combat traditionnels.

Le cerf-volant de combat indien s’appelle patang et ressemble au cerf-volant classique en diamant. Le combat de cerf-volant s’appelle patang bazi. Au Pakistan, il existe un cerf-volant de combat similaire appelé guda . Ces deux pays ont également d’autres variantes de cerfs-volants de combat, principalement définis par la forme et la taille.

un vendeur de patang

un vendeur de patang

Il y a le chagg, qui est plus grand que le patang typique et ressemble légèrement à un cerf-volant de combat afghan. Vous pouvez également trouver le tukkal , qui a une forme ovale distincte avec des bords pointus et un fond semi-circulaire. Il est plus lourd et plus lent que le patang traditionnel mais il a plus de chances de gagner un combat contre les cerfs-volants plus légers et plus rapides.

Au Brésil, les gens utilisent principalement le pipa traditionnel , qui a la forme d’un pentagone. Certains utilisent également les simples cerfs-volants en forme de diamant. Les cerfs-volants des Caraïbes, quant à eux, ont une forme hexagonale unique avec une queue équipée d’objets pointus.

Ce mini documentaire (5 min) du New York times sur le “kite fight” au Brésil est magnifique, même si vous ne comprenez pas l’anglais, l’image et le contenus sont superbes.

Les cerfs-volants chiliens, volantin, sont de forme carrée et faits de bâtons de bambou et de papier léger. La particularité du volantin est qu’il utilise trois fils de support, ce qui est très différent des cerfs-volants à une ligne utilisés dans la plupart des pays. Ces lignes supplémentaires lui donnent plus de stabilité, de sorte que les pilotes peuvent facilement manœuvrer le volantin au milieu d’un combat.

un volantin chilien

un volantin chilien

Alors que les cerfs-volants de combat japonais, Nagasaki Hata, sont très similaires au patang indien, les Coréens utilisent un cerf-volant rectangulaire appelé le bang-pae yeon. Il a une forme cintrée et un trou au centre de la voile. Ce cerf-volant est généralement équipé d’une ligne plus grande que la plupart des cerfs-volants asiatiques.

Outre ces variations courantes, d’autres pays ont leurs propres versions de cerfs-volants de combat. L’Indonésie a le benang gelsan, le layangan Palembang et le langayan aduan. En Thaïlande, vous pouvez trouver le Chula et le pakpao , tandis que le Népal a le lokta . Le Japon a une autre variante de cerfs-volants de combat connue sous le nom de Rokkaku.

Le Pakistan a probablement le plus de types de cerfs-volants de combat. En plus de ceux déjà mentionnés précédemment, il a le do pana, le gum pana, le kashti, le gulair, le kupp, le salara, le shistru et le teera. 

Mot de la fin

Espérons que cet article vous aura donné une idée claire de ce qu’est le combat de cerf-volant et de ce que sont les cerfs-volants de combat. Vous comprendrez également que bien que ce soit une activité passionnante, le combat de cerf-volant peut être un sport très risqué. Vous devez donc faire très attention si vous décidez de vous y mettre et de continuer à vous entraîner pour contrôler parfaitement votre cerf volant.

 

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Roller: plus facile que le patin à roulettes?

Roller: plus facile que le patin à roulettes?

Je parlais récemment à mes amis patineurs pour savoir si pour eux le roller était plus facile que le patin à roulettes. Et globalement ils ont tous eu la même réponse. Le patin à roulettes est plus facile pour les très jeunes enfants dont les muscles sont moins...

Randonnée: quoi prendre pour être tranquille

Randonnée: quoi prendre pour être tranquille

Le sac à dos est l’accessoire indispensable à toute escapade dans la nature, courte ou longue. Vous pouvez vous passer de bâtons de marche, vous ne pouvez pas vous passer d’un sac à dos. Que mettre dans son sac en rando est toujours sujet de discussion et de...