A quelle pression gonfler les pneus de VTT

 

Pendant la conduite, le seul point de contact (espérons-le) entre nous et le sol est nos pneus. Nos pneus influencent nos sensations sur le vélo plus que tout autre accessoire dit “indispensable”. Mais comment trouver la pression de pneu idéale pour votre VTT? Il est temps de répondre à la question!

Quelle(s) pression(s) mettez-vous dans vos pneus? Avez-vous vérifié la pression de vos pneus? Quand? Posez cette question sur les pistes et vous aurez souvent ce type de réponse. “Hmm, à peu près …” Si vous voulez tirer le meilleur parti de votre vélo, la première chose à faire, et la moins chère pour commencer, est de trouver la bonne pression de pneu.

Quelle est la bonne pression des pneus pour le VTT?

Malheureusement, il n’y a pas de pression parfaite, qui fonctionne parfaitement pour tout le monde. C’est parce que nous roulons tous différemment, sur des pneus différents et sur des terrains différents. De plus, les préférences personnelles font la différence! N’ayez pas peur, cependant, car cet article vous montrera comment trouver votre propre et parfaite pression de pneu!

Pourquoi vous devriez probablement utiliser des pressions plus basses dans vos pneus VTT

Il était une fois, le conseil donné aux vététistes à la recherche de la pression de leurs pneus parfaite était simplement: «Gonflez-les autant que possible!» Heureusement, ces jours sont révolus et les pneus modernes peuvent rouler à des pressions beaucoup plus basses qu’auparavant. 

Mais pourquoi devriez-vous adopter des pressions plus faibles? Les avantages sont nombreux:

  • Des pressions plus basses permettent généralement une meilleure adhérence, car le pneu peut se déformer autour des racines et des roches plutôt que de rebondir dessus.
  • Cela permet également une sensation de conduite plus amortie et améliore la traction et le confort dans les montées et les descentes! 
  • Des pressions plus basses peuvent également entraîner une résistance au roulement plus faible en tout-terrain, car il faut moins d’énergie pour qu’un pneu se déforme autour d’un obstacle (pression plus faible) que pour soulever le vélo et le poids du cycliste dessus (pression plus élevée). 

Mais y a-t-il des inconvénients? Je ne le pense pas, car des pressions raisonnablement basses n’affectent pas négativement la résistance au roulement d’un pneu VTT, et en plus de cela, la plupart des pneus modernes n’ont pas besoin de pressions élevées pour conserver leur forme et leur adhérence. 

MAIS, il y a une ligne où les pressions deviennent trop faibles, je vais donc vous dire comment trouver la pression parfaite pour votre conduite.

Trouver la bonne pression de pneu, c’est se connaître!

Votre pression de pneu parfaite est quelque chose qui vous es unique, le pilote. Cependant, afin de trouver votre pression de pneu parfaite, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs:

Votre poids

Le poids d’un pilote influence la pression de ses pneus de la même manière qu’il influence sa suspension. Un pilote plus léger peut s’en tirer avec moins de pression et un pilote plus lourd devra appliquer des pressions légèrement plus élevées pour obtenir le même résultat.

Les sentiers sur lesquels vous ridez

Le terrain sur lequel vous roulez a une importance considérable sur la pression de vos pneus. Si vous roulez principalement sur des sentiers lisses et durs, vous pouvez vous en sortir avec des pressions légèrement inférieures, à condition que vos pneus conservent leur forme dans les virages. Si vous roulez fréquemment sur des sentiers avec des roches et cailloux, vous devriez augmenter la pression pour protéger vos pneus et vos jantes.

Comment vous ridez

Votre style de conduite joue également un rôle ici. Si vous préférez “rentrer dedans” ou prendre la ligne la plus droite possible même sur les roches, vous devriez augmenter la pression pour protéger vos roues. Si votre style de conduite est un peu plus précis et “léger”, vous pouvez bénéficier de l’adhérence et du confort supplémentaires obtenus avec des pressions plus faibles.

Quels pneus et jantes vous utilisez

Votre choix de pneus joue un rôle tout aussi important que tout ce qui précède. Faites attention à vos pneus! S’agit-il d’un corps robuste à double épaisseur conçue pour les pilotes d’enduro percutants (par exemple, MAXXIS Double Down ou Schwalbe Super Gravity) ou une option légère à une seule couche qui privilégie les économies de poids à la protection contre les crevaisons (par exemple, MAXXIS EXO et Schwalbe Snake Skin)? 

Un autre facteur important est de savoir si votre vélo est configuré en tubeless ou non. Une configuration tubeless peut accepter généralement des pressions plus faibles, car il n’y a pas de chambre à air à pincer entre un obstacle et la jante (crevaison par pincement). 

La largeur de la jante est également un facteur, car les jantes plus larges donnent au pneu plus de soutien et ont un volume plus élevé, ce qui vous permet d’avoir des pressions plus basses sans compromis.

Quelle pression de pneu pour du tubeless?

Comme mentionné précédemment, les pneus sans chambre à air peuvent fonctionner à des pressions plus basses sans risque de crevaison par pincement. Cependant, la pression de pneu parfaite pour un pneu sans chambre à air dépend également grandement des facteurs déjà mentionnés et varie en fonction du style de conduite et du terrain. 

Voici quelques conseils en fonction de plusieurs profils de pilotes et de type de conduites

Si l’adhérence est la plus importante pour vous, que vous préférez rouler sur des sentiers techniques très raides et garder vos roues au sol, vous pouvez monter de gros pneus (29 x 2,5 pouces) et conserver des pressions relativement basses: 1,25 bar à l’avant et 1,35 bar à l’arrière et une jante interne de 30 mm, et insert de pneu.

Si vous aimez les ornières et les sauts avec atterrissage de côté, mieux vaut avoir des pressions plus élevées dans vos pneus pour ne pas déjanter. Vous pouvez rouler avec des pneus MAXXIS Wide Trail 29 x 2,5 ″ (avant) et 29 x 2,4 ″ (arrière) sur une jante interne de 30 mm, à 1,5 bar à l’avant 1,7 bar à l’arrière avec insert de pneu.

Si vous pesez lourd, plus de 80 kg par exemple, vous pouvez opter pour une pression légèrement plus élevée. Sur les vélos avec des pneus 29 x 2,5 ”et une carcasse EXO, 1,7 bar à l’avant et 1,95 bar à l’arrière sont raisonnables. Cela offre une adhérence suffisante sans pour autant crever facilement, et par tout temps. S’il devient vraiment humide et glissant, réduisez légèrement la pression.

Pour les poids plumes aux alentours de 60 kg, vous pouvez baisser beaucoup la pression! Avec une configuration de pneu MAXXIS EXO classique, vous pouvez descendre à 0,95 bar à l’avant et 1,15 bar à l’arrière. Vous n’aurez pas de problème de crevaison. Vous pourriez même encore descendre encore un peu mais vous perdriez en stabilité.

Tableau des pressions de pneus de VTT tubeless

Voilà! Une large gamme de pressions de différents cyclistes sur différents terrains. Si vous n’avez pas trop le temps de faire des tests, ou si vous voulez simplement des pressions selon les terrains, voici une tableau récapitulatif.

poids Trail (EXO, SnakeSkin) Enduro DH
Moins de 60 kg 1,25 bar à l’avant, 1,35 bar à l’arrière 1,1 bar à l’avant, 1,3 bar à l’arrière 1 bar à l’avant, 1,15 bar à l’arrière
60 à 70 kg 1,3 bar  à l’avant, 1,5 bar à l’arrière 1,2 bar  à l’avant, 1,35 bar à l’arrière 1,1 bar à l’avant, 1,3 bar à l’arrière
70 à 80 kg 1,4 bar  à l’avant, 1,6 bar à l’arrière 1,25 bar  à l’avant, 1,5 bar à l’arrière 1,2 bar  à l’avant, 1,4 bar à l’arrière
80 à 90 kg 1,5 bar  à l’avant, 1,7 bar à l’arrière 1,5 bar  à l’avant, 1,65 bar à l’arrière 1,25 bar  à l’avant, 1,5 bar à l’arrière
90+ kg 1,65 bar  à l’avant, 1,85 bar à l’arrière 1,5 bar  à l’avant, 1,7 bar à l’arrière 1,3 bar  à l’avant, 1,5 bar à l’arrière

REMARQUE: Ces pressions sont basées sur les recommandations données par le Pressure Prof de Schwalbe pour les VTT en configuration tubeless sur des pneus de 2,4 à 2,5 pouces avec une jante interne de 30 mm. Ces pressions ne sont pas gravées dans le marbre. Vos pressions seront fortement influencées par vos propres styles de conduite, préférences et expériences.

Quelle pression de pneu pour les chambres à air?

Afin de minimiser le risque de crevaison par pincement avec des chambres à air (lorsque la chambre à air se coince entre une roche / racine pointue et la jante), vous devez augmenter la pression par rapport à une configuration tubeless. Prenez les pressions de base ci-dessus et ajoutez 0,2 et 0,35 barsi à l’avant et à l’arrière.

La pression parfaite est l’équilibre parfait

Quand il s’agit de trouver la pression parfaite, il s’agit de trouver l’équilibre parfait entre adhérence et stabilité.

La pression des pneus est une question d’équilibre, trop et vous perdrez de la traction, trop peu et vous augmentez vos chances de crevaison par pincement!

Trop élevée: des pressions de pneu plus élevées aident à soutenir le flanc du pneu, offrant une stabilité et une résistance accrues aux charges latérales (comme les virages), ainsi qu’une protection accrue de la jante. Une pression trop élevée et la traction sera considérablement réduite car la zone de contact se réduit.

Trop faible: les basses pressions augmentent l’adhérence avec une zone de contact plus large et améliorent la traction dans les virages car le pneu plus souple peut s’adapter au terrain. Cependant, vous augmentez considérablement le risque d’endommager la jante avec des obstacles à angles aigus. Une pression d’air inférieure peut également réduire le ressort naturel du pneu, ce qui peut amener à une conduite capricieuse voire instable à haute vitesse. Dans les virages difficiles, le pneu a tendance à manquer de stabilité sur le flanc, ce qui peut entraîner un guidonnage plus ou moins fort

Pour trouver votre pression de pneu optimale, il est important de trouver un équilibre qui offre une protection suffisante pour la jante tout en offrant une bonne traction et une bonne stabilité en virage.

Toutes les jauges ne sont pas égales

Essayez toujours d’utiliser le même manomètre car vous trouverez de nombreuses variations de pression entre différentes jauges.

Soyons clairs: tous les manomètres ne sont pas égaux et vous verrez probablement des variations avec des jauges différentes. La meilleure chose à faire est de toujours utiliser la même jauge pour vos propres pneus. Investissez dans un bon manomètre et prenez-en soin. La plupart des coureurs professionnels ont leur propre manomètre qu’ils gardent précieusement.

Comment trouver votre pression de pneu parfaite, test grandeur nature

Il est temps de dévaler les pistes! Armez-vous d’une pompe à vélo et d’un manomètre. Trouvez une courte boucle de test d’une à deux minutes. Assurez-vous qu’il y a de beaux virages plats, des bermes, des roches et des racines, représentatifs du terrain sur lequel vous roulez sans être trop accidenté. Vous devez pouvoir vous concentrer sur la sensation de conduite, sans risquer de vous retrouver dans les buissons. 

Pour commencer, gonflez vos pneus à une pression élevée pour que vous puissiez ressentir ce que cela donne. Essayez 1,93 bar à l’avant et 2,06 bar à l’arrière.

Faîte la boucle et concentrez-vous sur:

  • l’adhérence dans les virages
  • le comportement du vélo sur les racines et roches
  • la dureté de la boucle
  • les impacts sur la jante

Refaites la boucle mais avec une pression inférieure de 0,2 bar à chaque pneu. Observez à nouveau la sensation des pneus et l’adhérence que vous avez. Recommencez, encore et encore, en baissant la pression à chaque fois et essayez d’avoir une idée de ce qui se passe.

Les essais sont le meilleur moyen de trouver la pression parfaite pour vous. Au fur et à mesure que la pression des pneus baisse, vous commencerez à trouver une adhérence et une traction accrues. Lorsque la pression est trop basse, vous avez une sensation de tremblement ou de guidonnage lorsque vous prenez les virages. Et si vous commencez à ressentir des bosses impactant la jante, vous êtes allé trop loin alors n’allez pas plus bas.

Essayez de trouver le point où toute nouvelle baisse de pression n’entraîne plus une augmentation des performances. Trouvez l’équilibre entre adhérence et stabilité. Vous vous approchez de votre réglage optimal. 

Essayez maintenant d’expérimenter l’équilibre entre l’avant et l’arrière. Vous pouvez normalement avoir un peu moins de pression à l’avant, car la répartition du poids typique sur un VTT est 40% à l’avant et 60% à l’arrière (en fonction de la pente). Essayez 0,2 bar de moins à l’avant et voyez comment cela affecte l’adhérence. Jouez un peu et voyez comment cela change la conduite.

Vous avez maintenant un bon setting de base à partir duquel travailler, écrivez-le quelque part. C’est votre réglage de base et votre numéro magique personnel.

Comment réduire la pression de vos pneus avec des inserts

Il existe un grand nombre de marques et de modèles d’inserts de pneus différents, mais fondamentalement, ils font tous le même travail, même si certains sont meilleurs que d’autres. Les inserts de pneus sont conçus pour faire deux choses. Premièrement, ils constituent une couche de protection amortissante pour la jante, conçue pour absorber les chocs des roches ou des racines. Deuxièmement, on prétend que les inserts augmentent la stabilité du pneu, car ils poussent les flancs du pneu dans le talon de la jante. Les meilleurs inserts vous permettent d’avoir des pressions plus basses dans vos pneus tubeless sans compromettre la protection de la jante et la stabilité des pneus.

Dois-je changer la pression avec des pneus différents?

Différents pneus nécessitent des pressions différentes, en raison de l’épaisseur variable de la carcasse et de la résistance des flancs.

Tous les pneus ne sont pas égaux. En fonction de la carcasse, de la bande de roulement et de la résistance des flancs, vous pourrez peut-être avoir des pressions plus basses sans compromettre la protection de votre pneu et de votre jante. Les MAXXIS DoubleDown et Schwalbe Super Gravity vous permettent d’avoir des pressions plus faibles que les EXO et SnakeSkin proposés par la même marque.

Conclusion

Vous apprendrez rapidement que la pression des pneus est la mise au point la plus simple et la moins chère pour votre vélo. Une fois que vous comprenez comment différentes pressions de pneus influencent les performances, vous êtes sur la bonne voie pour profiter de plus d’adhérence, de contrôle et de plaisir de votre vélo.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable