Conduire un camping car intégral, conseils et précautions à prendre

Un camping-car intégral est grand et spacieux, et bien souvent “classe”. Mais un camping intégral car est aussi volumineux, parfois très volumineux.

Bien qu’il offre un sentiment de luxe et  un certain confort, conduire un camping car intégral peut être intimidant et c’est très compréhensible. Si vous avez passé votre vie à conduire une voiture ou même un van, passer à la conduite d’un véhicule de 7 mètres de long ou plus peut être effrayant.

Mais malgré sa taille imposante, sa longueur et sa largeur, de nombreux camping caristes débutants prennent un véritable plaisir à conduire un camping car intégral.

Pour conduire un camping car intégral, vous n’avez pas besoin de permis spécial, sauf pour les poids lourds. Vous n’avez pas non plus besoin de prendre des leçons dans une école. Il faut prendre le temps de s’adapter au volume du véhicule, et à la nouvelle perspective de conduite avant de partir sur des voyages longs.

Laissez-moi vous présenter la conduite en camping car intégral, et il sera alors temps de vous jeter à l’eau!

Gardez toujours les dimensions d’un camping car intégral à l’esprit

Rappelons d’abord ce qu’est un camping car intégral. C’est un camping car entièrement carrossé. La cabine de conduite est intégrée dans la carrosserie. Lors de la fabrication, une carrosserie complètement nouvelle est posée sur un châssis nu.

En règle générale, la longueur minimale d’un camping car intégral est de 7 mètres. Elle peut monter bien au-delà selon les fabricants, à 9 mètres et plus. Quant à la largeur, elle se situe entre 2,15 mètres pour un camping car intégral étroit et 2,35 mètres. Enfin la hauteur varie entre 2,80 mètres et 2.,95 mètres.

Le gabarit d’un camping car intégral est important. Sa longueur et sa largeur peuvent sensiblement augmenter par rapport à un autre type de camping car, profilé, ou voire même à capucine.

En ce qui concerne le poids, il approche souvent les 3 tonnes à vide, voire un plus, pour un véhicule léger. Au-delà de 3,5 tonnes, le camping car passe en catégorie poid lourd et nécessite un permis spécial pour pouvoir être conduit.

C’est quelque chose que vous devez bien assimiler, les dimensions d’un camping car intégral. J’insiste. 

Louez un camping car intégral pour essayer

Il arrive bien souvent que des personnes louent un camping car intégral pour leurs vacances et partent bille en tête sur la route, sans temps d’adaptation et d’acclimatation.

Je vous conseille de louer un camping car pour un week-end, pour essayer et vous habituer au gabarit imposant.

Assimilez le gabarit et les volumes

Prenez le temps de faire le tour du véhicule et de l’examiner sous tous les angles. Enregistrez les volumes, rappelez-vous qu’il est long ici, droit là, que la hauteur est telle etc. 

Prenez conscience de la longueur de porte à faux. C’est la longueur entre la roue arrière et l’arrière du véhicule. Vous remarquerez qu’elle peut être importante. Lorsque vous tournez, le déport de l’arrière du véhicule peut aller bien au-delà de ce que vous imaginez. C’est pourquoi il faut bien l’avoir en tête pour ne pas accrocher un obstacle ou un autre véhicule en tournant.

Souvent les constructeurs vous rappellent les dimensions en posant un autocollant sur le pare-brise. Mais faites vraiment le tour du véhicule, prenez votre temps.

Ensuite, mettez-vous au volant, à l’arrêt. Installez vous confortablement, réglez correctement votre siège, en hauteur et profondeur. 

Regardez autour de vous. Jetez un œil à votre environnement d’abord en cabine, puis à l’extérieur. 

La cabine est immense, c’est le lot d’un camping car intégral. Elle est grande et spacieuse, et vous donne un sentiment agréable de sécurité. Mais vous devez justement rester les pieds sur terre. Vérifiez que vous pouvez atteindre toutes les commandes sans vous contorsionner.

Appréhendez votre position de conduite

A l’extérieur, voyez comme vous dominez votre environnement. Vous voyez les autres véhicules de haut, de très haut. Profitez-en pour régler vos rétroviseurs pour avoir toute la longueur du camping car dans le côté intérieur du miroir. Vous devez voir pour ⅓ votre véhicule et pour ⅔ la route. Évitez d’avoir un angle mort. Vous devez voir l’angle inférieur arrière.

Imaginez-vous au volant en situation de conduite. Imaginez des véhicules à côté de vous, à droite et à gauche. Vous les voyez de haut, et parfois vous ne voyez que le toit dans votre rétroviseur.

Conduisez sur des routes peu fréquentées

Rappelez-vous que vous êtes bien plus gros sur la route que vous ne l’étiez auparavant. Vous êtes également bien plus lourd.

Il va donc falloir revoir vos habitudes de conduite pour les adapter à la taille et au poids du camping car intégral.

Prenez confiance sur un parking

Essayez de trouver un parking accessible à votre camping car. Un parking de relais routier est l’idéal. Faites vous conduire si vous n’êtes pas sûr de vous.

Une fois sur le parking, prenez place au poste de conduite, faites toutes les vérifications nécessaires (rétroviseurs etc), et attachez votre ceinture.

Mettez le contact. Passez la première et lancez-vous! N’allez pas au-delà de la 2nde vitesse dans un premier temps. Allez en ligne droite, prenez des virages, arrêtez-vous, repartez, tournez, faites demi-tour etc etc. Voyez comment le camping car se comporte et ce que ses dimensions impliquent en terme de conduite.

Faites également des manœuvres pour vous garer, en particulier le créneau que vous serez amené à pratiquer régulièrement au cours de votre carrière de camping-cariste. C’est plus simple qu’il n’y paraît. N’hésitez pas à descendre du véhicule, en n’oubliant pas de serrer le frein à main, pour voir vous même l’espace que vous avez à l’arrière.

Il est maintenant temps d’aller sur la route!

Roulez tranquillement

Vous verrez que sur route nationale à deux sens, vous prenez de la place. Roulez tranquillement, 10 ou 20 km/h sous la limitation de vitesse.

Ne collez pas à la ligne du milieu. Restez bien en place au centre de votre voie. Lorsque vous croisez un véhicule, ralentissez et déportez-vous légèrement vers la droite pour laisser un maximum d’espace entre vous et l’autre véhicule. Pas besoin de donner un coup de frein, ralentissez simplement en relachant la pédale d’accélérateur.

Les camping car ont de gros moteurs avec beaucoup de couple, ce qui leur permet de bien ralentir lorsque vous relâchez la pédale d’accélérateur. N’hésitez pas à rétrograder de la 6ème ou 5ème vitesse à la 4ème vitesse.

Testez les freins

Une chose que l’on apprend en école de conduite est le freinage d’urgence. Vous vous doutez bien qu’avec un camping car intégral, c’est une autre paire de manche. Les freins du véhicule sont évidemment adaptés à son poids, avec des systèmes d’assistance au freinage à la pointe. Malgré tout, les distances de freinage doivent être ajustées et augmentées.

Je vous conseille donc d’aller sur une route de campagne et d’essayer les freins. Regardez bien dans vos rétroviseurs et assurez-vous qu’il n’y a personne derrière. Et appuyez sur la pédale de frein. Je vous rappelle qu’une des clés d’un freinage d’urgence est de suffisamment bien le doser pour ne pas bloquer les roues. Si vous bloquez les roues, vous allongez la distance de freinage et risquez de perdre le contrôle. Cela vaut pour n’importe quel type de véhicule.

Ne prenez pas de risques inutiles

Une fois que vous avez pris confiance, vous pouvez vous essayer à d’autres types de routes, en particulier les voies rapides. Vous êtes soumis à la la même limitation de vitesse applicable à tous les véhicules légers.

Vous pouvez également aller en ville. Rien ne vous y empêche. Vous pouvez vous garer n’importe où où c’est autorisé. Par contre, vous ne pouvez pas installer votre camp.

Mais si jamais vous avez un doute sur votre parcours (pont, tunnel, voie sans issue etc), ne vous engagez pas. Il vaut mieux faire un détour de quelques kilomètres plutôt que de vous retrouvez coincé dans une situation sinueuse dont vous aurez toutes les peines à vous sortir. Faire un demi tour avec un camping-car intégral est une manœuvre que vous pouvez oublier. Alors, soyez prudent et ne prenez pas de risques inutiles!

Un bon moyen de résoudre ce problème sans difficulté est d’utiliser un GPS spécialement conçu pour les camping cars et leurs dimensions hors normes.

Conclusion

Vous connaissez l’adage: c’est en forgeant qu’on devient forgerons. Eh bien, c’est en conduisant un camping car que l’on devient camping cariste. Et la meilleure façon de commencer la conduite d’un camping car intégral est encore de rentrer dans le vif du sujet. Je vous conseille de passer par la location dans un premier temps histoire de vous tester et de prendre confiance. Alors vous pourrez sans problème envisager l’achat d’un camping car neuf ou d’occasion, aux dimensions encore plus grandes si vous le souhaitez!

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable