Comment faire un feu dans la nature

Habituellement, les campeurs et les randonneurs dépendent des briquets et des allumettes pour allumer un feu. L’inconvénient de l’utilisation de ces outils est qu’ils ont tendance à se mouiller, à manquer de carburant ou à ne pas fonctionner lorsque vous en avez le plus besoin.

Avoir la capacité d’allumer une flamme sans allumettes ni briquet est une compétence de survie fondamentale . Vous ne savez pas quand vous vous retrouverez dans une situation où vous aurez besoin de feu. Et même si vous ne prévoyez pas de vous éloigner de la civilisation lors de votre trek, savoir comment allumer un feu à l’ancienne est un excellent truc pour impressionner ceux que vous emmenez en camping sauvage ou bivouac.

Dans un premier temps, je vais parler de la préparation du feu. Seulement ensuite je vous montrerai 6 méthodes pour faire du feu sans allumette ni briquet, à supposer que vous êtes vraiment dans la panade dans un coin reculé.

Le triangle du feu

Mais d’abord pour comprendre comment s’allume un feu, voici un schéma simplifié. C’est important à connaître lorsque vous souhaitez faire du feu, peu importe l’endroit et la technique utilisée.

le schéma du triangle du feu

Gardez à l’esprit que le feu doit avoir trois composants pour être allumé: 

  • un comburant (l’oxygène de l’air par exemple, je parle bien de comburant et non pas de carburant), 
  • un combustible (le bois par ou de l’essence par exemple)
  • une source de chaleur (le frottement par exemple). 

Sans l’un de ces éléments, le feu ne peut être allumé ou si l’un vient à manquer, le feu s’éteint indubitablement.

Demandez-vous si vous avez le droit d’allumer un feu de camp

Sachez que légalement en France, où que vous campiez, allumer un feu est interdit à moins de 200 mètres  des bois, forêts, plantations, landes, maquis et garrigues pour les personnes autres que les propriétaires et leurs ayant-droit. (article L131-1 du code forestier)

Il vous appartient ensuite de vous assurez que vous avez le droit de faire du feu là où vous vous trouvez. De nombreux arrêtés municipaux et préfectoraux d’interdiction sont pris en la matière, en particulier l’été. Les parcs nationaux et régionaux ont parfois des règles spécifiques.

Évidemment, si vous êtes dans une situation d’urgence dans laquelle votre survie ou celle d’un partenaire est en jeu, il vous appartient de prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires pour allumer le feu.

Construisez un cercle en pierres

Évaluez le site avant d’allumer un feu. Si le site est broussailleux ou a des branches basses, gardez votre feu à taille réduite ou évitez même d’en allumer un. Dans des conditions sèches, les étincelles et braises qui s’envolent peuvent facilement allumer un feu de forêt.

Dans les zones où les feux sont autorisés, préparez un cercle pour votre feu. Vous le démonterez une fois le feu complètement éteint. S’il en existe déjà un, contentez-vous de le nettoyer avant de partir.

Éloignez tout matériau inflammable de votre foyer. Dans l’idéal, la base de votre feu devrait être du sable ou du gravier ou un sol minéral. Une chaleur intense peut stériliser un sol sain, alors choisissez consciencieusement l’endroit du feu.

Rassemblez du bois

Pour réussir votre feu, vous aurez besoin de diversifier le type de bois que vous allez utiliser. Vous aurez besoin d’un bois fin pour l’allumage et d’un bois plus lourd et sec pour maintenir le feu en vie le temps souhaité.

Pour un allumage plus facile, essayez de trouver de l’Amadou. C’est un champignon qui pousse sur l’écorce des arbres.

Rassemblez des petites brindilles, des feuilles sèches, des aiguilles. Il vous faut également des petites branches qui permettront de faire partir le feu. Enfin trouvez du bois de combustion qui vous réchauffera réellement, vous et votre nourriture.

Ne ramassez que du bois déjà à terre. Ne coupez jamais d’arbres vivants et ne cassez jamais les branches d’arbres sur pied, même les arbres morts. Les oiseaux et la faune utilisent des branches mortes.

Ne brûlez pas de morceaux de bois plus épais que le poignet d’un adulte. En effet, les gros morceaux de bois brûlent rarement complètement et sont généralement laissés sur place, pas très joli tout ça. Le but ultime étant de ne laisser aucune trace.

Faites un bûcher

 

un feu de camp en lisière d'un bois

Évidemment n’imaginez pas monter le bûcher de Jeanne d’arc. Vous pouvez essayer l’une des trois configuration suivantes pour votre feu de camp: cône, cabane et pyramide

Cône (tipi): Commencez par faire un petit cône de petites branches autour de brindilles et d’amadou que vous avez placé dans le cercle de pierre. Une fois que le feu est allumé, devient fort et que la température augmente, vous pouvez ajouter les grosses branches brisées en morceaux et en continuant à faire un cône.

Cabane: Placez deux gros morceaux de bois parallèles l’un à l’autre et avec un peu d’espace entre les deux pour former la base de votre structure. Ensuite, tournez de 90 degrés et placez deux morceaux légèrement plus petits sur le dessus et perpendiculairement pour former un carré.

Placez beaucoup d’amadou à l’intérieur du carré. Continuez à ajouter quelques couches supplémentaires de bois de chauffage à l’extérieur pour faire monter la structure, les morceaux de bois devenant un peu plus à chaque couche. Terminez avec une couche de bois d’allumage et d’amadou sur le dessus. N’oubliez pas de laisser de l’espace entre les bûches pour que l’oxygène puisse alimenter le feu.

Pyramide: Commencez avec trois ou quatre de vos plus gros morceaux de bois côte à côte. Tournez à 90 degrés, puis ajoutez une deuxième couche de bûches légèrement plus petites. Continuez à empiler quelques couches supplémentaires de cette manière, en devenant plus petites au fur et à mesure. Placez votre bois d’allumage et votre amadou sur le dessus.

Allumez le feu

Avec un briquet ou une allumette

Allumez l’amadou avec une allumette ou un briquet. Assurez-vous d’avoir des allumettes sèches ou un briquet avec suffisamment d’essence. C’est l’un des éléments essentiel à mettre dans votre sac à dos lorsque vous partez en randonnée en autonomie.

Après avoir allumé l’amadou, soufflez légèrement à la base du feu pour fournir de l’oxygène, ce qui aidera à augmenter l’intensité de la flamme et à enflammer davantage le bois.

Pendant que le feu brûle, déplacez les braises vers le centre pour les brûler complètement. Idéalement, vous devriez les réduire en cendres blanches et ne pas laisser de morceaux non consumé.

Un autre moyen d’allumer un feu si vous n’avez pas de briquet ou d’allumette, c’est la friction. La friction de 2 morceaux de bois va générer la chaleur qui va permettre, mélangée à l’oxygène, de faire brûler le bois.

La friction par rotation manuelle

C’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Vous n’avez en main ni briquet ni allumettes. Tout ce que vous avez à disposition sont des bouts de bois. Voici la méthode la plus primitive utilisée par nos illustres ancêtres dans des temps reculés. Autant dire que c’est un poil difficile. La rotation et la force descendante imprimée sont les deux conditions  impératives pour démarrer un feu avec cette technique. Cette méthode exigera du bois, un couteau, des mains fortes et une détermination résolue.

  • Faites un nid d’amadou. Le nid d’amadou est absolument nécessaire pour allumer le feu. 
  • Taillez un morceau de bois: faites une encoche angulaire en perçant le fond
  • Placez l’amadou sous le morceau de bois au niveau de l’encoche.
  • Commencez à tourner. Placez une branche solide dans l’encoche. Elle doit mesurer environ 50 centimètres. Exercez une pression sur le morceau de bois et commencez à faire tourner la branche dans vos mains rapidement dans l’encoche. Continuez jusqu’à ce qu’une braise s’allume l’amadou.
  • Démarrez le feu. Lorsque vous voyez une braise brillante, pressez le morceau de bois pour que votre braise touche l’amadou. Soufflez lentement pour attiser les braises et allumer le feu.

La friction par sillon

C’est une autre méthode connue et minimale. Tout ce dont vous aurez besoin est un bois plus tendre et un bois plus dur pour creuser le sillon. Le saule et le peuplier sont typiquement les bois dont vous avez besoin.

  • Préparez un nid d’amadou et faites un sillon d’environ 5 millimètres de large et de six à 20 centimètres de long sur le morceau de bois tendre. Trouvez un morceau de bois dur d’environ 20 centimètres de long et taillez-le en pointe.
  • Frotter. Placez le bout en pointe sur le sillon. Commencez à frotter d’avant en arrière. Mécaniquement, de la poussière de bois va se créer et s’accumuler au bout du sillon
  • Intensifiez le mouvement. Une fois qu’un petit tas de poussière s’est accumulé au fond, frottez rapidement et avec force dans le sillon jusqu’à ce que la poussière de bois devienne braise.
  • Posez la flamme sur l’amadou . Une fois que la poussière est allumée, mettez-là sur l’amadou et soufflez doucement pour allumer votre feu.

La friction par rotation à l’arc

Cette technique suppose que vous ayez de la ficelle avec vous. C’est probablement la meilleure technique basée sur la friction, car il est moins difficile de maintenir la vitesse et le poids nécessaires pour la rotation à la main. Les éléments dont vous aurez besoin pour cette méthode sont:

  • Une planche de bois: Une planche de bois tendre plate d’environ 20 cm de long et au moins 10 cm de large.
  • Une pierre plate de la taille d’une main avec une dépression sur un côté, pour mettre du poids sur la tige de bois lorsque vous le tournez avec l’arc.
  • Bâton solide: Nous parlons d’un bâton de bois dur et robuste entre 2 et 3 cm de diamètre et environ 20 cm de long.
  • Arc: Une branche verte robuste mais flexible d’environ 60 cm de long et 2 cm de diamètre.
  • Ficelle: Si vous n’avez pas de ficelle à portée de main, les lacets de chaussures de randonnée feront l’affaire.

Une fois que vous avez rassemblé vos matériaux, suivez ces étapes pour allumer le feu.

  • Faites votre arc : l’arc doit avoir environ la longueur de votre bras. Pliez l’arc en forme de demi-lune et attachez les 2 extrémités avec la ficelle.
  • Installez la planche de vous. Faites une encoche peu profonde au centre sur le dessus. Sur le dessous de la planche, faites une entaille en forme de V juste sous l’encoche du dessus.
  • Placez le bâton . Entourez la ficelle autour du bâton..
  • Commencez à faire un mouvement de va et vient avec l’arc, comme si vous sciez un morceau de mois. La rotation doit être rapide. Continuez jusqu’à ce que vous fassiez des étincelles.
  • Démarrez le feu. Mettez de la braise dans le nid d’amadou et soufflez lentement dessus pour faire partir le feu.

 

 

Une pierre à feu et de l’acier

Tout le monde a probablement entendu parler d’allumer un feu avec des pierres, des pierres de silex plus précisément. C’est vieux comme le monde et c’est probablement une des approches les plus solides et simples pour allumer un feu en nature. 

C’est quoiqu’il une bonne idée d’emporter une pierre à feu avec vous lors d’un bivouac. De nombreux équipementiers outdoors vendent des pierres à feu, du ferrocérium qui produit une étincelle lorsqu’il est frotté avec de l’acier.

  • Faites un nid d’amadou.
  • Frottez la pierre de feu et l’acier juste au dessus du nid d’amadou
  • Continuez pour avoir un mouvement fluide qui produise suffisamment d’étincelles
  • Démarrez le feu. Une fois que l’amadou s’enflamme, placez des brindilles et plus grosses branches dessus et soufflez lentement pour faire partir le feu.

Une pile et de la laine d’acier

  • Étirez la laine. Vous en avez besoin d’environ 15 cm de longueur et d’au moins 3 cm de largeur.
  • Frottez la pile sur la laine d’acier. Vous pouvez utiliser n’importe quel type de pile; une pile 9V fera grandement l’affaire. Frottez les bornes de la pile avec l’acier. La laine commencera à chauffer et à prendre flamme.
  • Placez la laine sur le nid d’amadou et soufflez lentement pour obtenir un feu plus grand.

Une loupe

Avec cette méthode, tout ce dont vous avez besoin est une sorte d’objectif pour concentrer la lumière du soleil sur un endroit particulier. Une loupe ou une lentille binoculaire fonctionnent toutes les deux.

  • Préparez votre amadou .
  • Tenez la loupe entre le soleil et l’amadou. Recherchez le point brillant qui apparaît. Inclinez la loupe de manière à ce que le point soit sur l’amadou et d’environ 2 ou 3 millimètres de diamètres.
  • Focalisez le point pendant 30 secondes à une minute . Comme pour les autres méthodes d’allumage du feu, la patience est la clé! Une fois que l’amadou commence à fumer, soufflez doucement pour allumer la flamme.

 

 

Éteignez le feu

En règle générale, vous devez éteindre votre feu en versant de l’eau dessus, faites attention aux émanations de vapeur. Remuez les cendres puis versez à nouveau de l’eau. Répétez aussi souvent que nécessaire. 

Les cendres doivent être froides au toucher avant de quitter le site. Soyez absolument certain qu’un feu et ses braises sont éteints et froids avant de partir.

Je vous déconseille d’utiliser du sable ou de la terre pour étouffer le feu. Les braises peuvent ne pas être éteintes et couver lentement pour ensuite déclarer un feu de forêt. Vous êtes pénalement responsable d’un feu de forêt que vous auriez déclenché par inadvertance.

Nettoyez le feu de camp

Ne brûlez les déchets que s’ils peuvent être entièrement consumés par le feu et transformés en cendres. N’essayez pas de brûler du plastique, des canettes ou du papier d’aluminium. quelque chose n’est pas entièrement consumé, récupérez les restes lorsque le feu est éteint, jetez les aux ordures. Je déconseille de brûler quoi que ce soit autre que du bois. Ramassez vos déchets et jetez-les au retour de votre sortie.

Récupérez les morceaux de bois ou charbons non consumés. Broyez-les. Et enfin, si vous avez fait un cercle de pierre, cassez-le. Remettez les pierres là où vous les avez trouvées.

Conclusion

Apprendre à allumer un feu de camp sans briquet ni allumettes demande pas mal d’entraînement. Je vous conseille d’essayer lors de courtes sorties. N’attendez pas d’être dans une situation d’urgence, vous risqueriez de ne pas pouvoir allumer votre feu.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable