Comment faire du kayak à deux

Les kayaks tandem, ou doubles, sont un must pour les sorties sur rivière en famille ou entre amis. Quel bonheur de descendre la Dordogne à 2, de profiter du calme mais aussi de pouvoir partager ces moments rares avec son partenaire.

J’adore le kayak en solo. La liberté sur l’eau qu’il confère est presque grisante. Pouvoir s’arrêter où l’on veut, prendre le temps d’observer et d’écouter… C’est un privilège dont je ne me lasse pas. Un kayak, une pagaie simple ou double, et quelques équipements supplémentaires, et c’est le bonheur de voguer qui vous attend. Vous pouvez naviguer à peu près partout où vous le souhaitez, pas ou peu de limites.

Néanmoins, j’apprécie également de partager ces moments exquis, en particulier avec Julie. Il nous suffit de trouver une base nautique et de louer un kayak double et c’est parti pour l’aventure. Je vous avoue que nous avons bien ri lors de nos premières sorties. Les 5 ou 10 premières minutes étaient, comment dire, assez déroutantes… Même avec un partenaire que vous connaissez par cœur, vous aurez du mal à synchroniser correctement vos pagaies au départ.

Pourquoi ne pas prendre 2 kayaks simples mais un tandem

La construction et les caractéristiques de conduite des kayaks tandem sont assez différentes de celles des kayaks solo. Ils sont en général plus longs et plus larges. Ils offrent plus de stabilité et une ligne droite sûre. Et en même temps, la synergie des deux pagayeurs est extrêmement importante. 

Les kayaks solo légers sont plus petits et plus agiles que leur grand frère. Les kayaks solos, cependant, ne sont pas sans limites. Un enfant par exemple aura beaucoup de difficultés à manœuvrer un kayak seul, à tout le moins au départ.

Autre argument non négligeable, les kayaks monoplace ne peuvent pas transporter autant de charge que les kayaks duo. Les kayaks tandem pèsent généralement entre 150 et 250 kilos et offrent de la place non seulement pour 2 mais éventuellement pour une troisième personne, légère je vous l’accorde. Les kayaks tandem sont le point de départ idéal pour ceux qui n’ont pas beaucoup d’expérience avec les kayaks.

Si vous prévoyez de partir en excursion avec un ami ou un membre de la famille de toute façon, il est préférable d’utiliser un kayak tandem au lieu d’acheter deux kayaks solo. Le transport d’un seul kayak tandem est beaucoup plus facile et vous économisez de l’argent. Cela vaut également pour la location. Un kayak duo vous coûtera toujours moins cher que 2 kayaks mono.

Votre partenaire n’a même pas besoin d’être un pagayeur lui-même. Vous pouvez pagayer seul si vous le souhaitez.

Le bon kayak tandem pour pagayer à deux plus confortablement

Lors du choix d’un kayak tandem, une distinction est souvent faite entre les kayaks polyvalents et les kayaks de randonnée. Vous avez peut-être déjà entendu parler des kayaks sit-on-top et des kayaks sit-in.

Kayaks de randonnée et kayaks polyvalents

La première distinction est le type de construction. Les kayaks de randonnée sont plus allongés que les kayaks polyvalents. C’est pourquoi ils offrent moins de résistance à l’eau et atteignent donc des vitesses plus élevées. Ces kayaks sont mieux conçus pour les longues distances, parfaits pour une demie journée ou une journée à deux sur l’eau.

Les kayaks polyvalents, quant à eux, sont plus stables et basculent moins facilement. Ils sont plus appropriés pour les débutants, et sont parfaits pour les sorties loisirs à 2 pour une durée inférieure à une demie-journée.

Sit-in et sit-on-top pour un kayak tandem?

Les kayaks sont également divisés en kayak sit-in et sit-on-top. La catégorisation est basée sur des différences par rapport au pont supérieur. Les kayaks “sit-on-top” ou assis dessus sont des kayaks où les pagayeurs sont véritablement assis sur le kayak. Tandis que les kayaks “sit-in” ou assis dedans entourent les pagayeurs jusqu’à hauteur des hanches.

Ces différences structurelles s’accompagnent de toutes sortes d’avantages et d’inconvénients. Cependant, ce n’est pas important ici, car la plupart des kayaks pour deux personnes sont de toute façon des kayaks sit-on-top.

Comment monter à 2 dans un kayak

Communément, le pagayeur assis à l’arrière est censé être le plus fort des 2. C’est lui qui fournira le plus d’efforts pour propulser le kayak

Mais c’est bien le pagayeur avant qui doit monter sur le kayak en premier. Laissez l’arrière du kayak sur la rive et l’avant dans l’eau, et de façon à ce que le kayak soit facile à pousser pour être intégralement dans l’eau. La pagayeur arrière maintient l’équilibre du kayak pendant que son partenaire s’installe.

Le pagayeur arrière pousse ensuite le kayak plus loin dans l’eau, puis monte lui-même dans le kayak. C’est une manœuvre un peu délicate au départ qui risque de vous mouiller un peu mais cela se fait naturellement par la suite.

La synchronisation des pagayeurs

Nous y voilà, c’est le grand défi du kayak en tandem: la coordination entre les 2 pagayeurs. A vrai dire, pour de meilleurs résultats, il est important de compter les coups de pagaie par pagayeur, au risque de faire des zigzags ou même des demi-tours. 

Le pagayage synchronisé est rendu encore plus difficile par le fait que les pagaies peuvent se heurter lors de petites déviations. Prenez le temps de développer un certain rythme. Au début, cela peut être difficile. Mais avec un peu de patience et d’entraînement, vous vous améliorerez avec le temps.

La synchronisation des coups de pagaies

Le kayakiste assis à l’avant ne peut pas voir le pagayeur arrière. Le kayakiste avant donne donc le rythme, tandis que le kayakiste arrière ajuste sa propre vitesse de pagaie.

Les pagayeurs doivent s’accorder sur un rythme et le conserver. Le défi pour le pagayeur arrière est de pagayer au même rythme que son partenaire et de diriger le kayak. Par une utilisation différente de la force, le nez du kayak change de direction.

Diriger correctement le kayak à deux

Pourquoi le kayak tourne en rond? Parce que vous pagayez tous les 2 du même côté! 🙂

Si vous pagayez chacun de votre côté exactement au même rythme et avec la même force, le kayak gardera une ligne droite parfaite.

Le barreur, c’est-à-dire le pagayer arrière, dirige le kayak avec des coups de pagaies plus ou moins forts d’un côté ou de l’autre. Le kayak tourne alors progressivement de la direction opposée au coup de pagaie le plus fort. Donc si vous voulez tourner à droite, la pagayeur arrière devra donner des coups de pagaie plus puissants à gauche. Le pagayeur avant peut l’aider en pagayant du même côté.

En cas de forts écarts de cap, de vagues, de courants ou de vent, cette méthode atteint ses limites. Dans ces cas et pour les virages brusques, quelques coups en arrière du côté vers lequel vous voulez tourner sont la meilleure méthode pour tourner rapidement.

En cas de petits écarts par rapport au parcours, il suffit que le pagayeur assis à l’arrière réagisse avec des coups de pagaie plus forts du côté opposé (aux écarts). La pagayeur avant doit garder le rythme

Si le kayak dévie vers la gauche, le pagayeur arrière doit pagayer plus fort sur le côté droit.

Si le kayak dévie vers la droite, il doit mettre plus de force dans la pagaie du côté gauche.

Cette vidéo est en anglais mais elle est suffisamment parlante si vous voulez voir comment pagayer en kayak à deux.

Le barreur est le pagayeur fort

En lisant les lignes précédentes, vous pouvez constater que le pagayeur arrière fournit plus d’efforts que le pagayeur avant. Les coups de pagaie ne sont théoriquement pas plus nombreux. Mais ils sont plus intenses pour permettre au kayak de garder son cap.C’est pourquoi le pagayeur arrière doit être le plus sportif des deux.

Mais la force ne fait pas tout. Dans un kayak tandem, la force et l’endurance ne sont pas aussi importantes que dans les kayaks solo. Surtout lors de la première sortie, ce n’est pas la puissance dans les coups de pagaies qui vous fera avancer plus vite. La coordination des coups de pagaie est un processus dont seul l’apprentissage lent et répété peut donner des résultats. La patience et une bonne communication sont alors sont les clés du succès.

Conclusion

Alors, comme vous pouvez le constater, avec un barreur costaud, une bonne synchronisation des coups de pagaie, et un bon entrainement à diriger correctement le kayak, vous êtes prêts à naviguer sur les plus belles rivières de France!

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *