Comment ne pas chavirer en kayak

Ah se retourner en kayak… quelle expérience formatrice. On jure de ne plus se faire prendre, jusqu’au jour où…

Chavirer en kayak n’est évidemment pas très agréable, à moins que franchir des rouleaux ne soit votre spécialité. Mais la plupart des chavirements ne sont pas programmés et arrivent souvent quand vous vous y attendez le moins. Et si vous n’avez vraiment pas de chance, l’eau est froide et votre équipement n’est pas arrimé.

Au-delà de ruiner votre sortie, des questions de sécurité se posent. En raison de trop de confiance ou d’un manque de vigilance, beaucoup de pagayeurs amateurs ne sont pas préparés à un chavirement. 

Si vous vous sentez concerné, voici comment ne pas chavirer en kayak: choisir un kayak large, descendre son centre de gravité, avoir 3 points de contact, ne pas s’arrêter de pagayer, arrimer et équilibrer son équipement, prendre les vagues de face. 

6 conseils pour éviter de chavirer en kayak

  1. Pensez large

Vous devez choisir un kayak en fonction de l’endroit où vous allez pagayer, du type de kayak que vous allez faire, et de votre niveau. D’une manière générale, les kayaks plus larges sont également plus stables. Les sit-on-top d’une largeur de 60 cm et plus sont très stables et très bien pour débuter. Si vous débutez en kayak, choisissez l’embarcation la plus large possible.

  1. Restez bas et centré

Au départ, il n’est pas facile de se mouvoir et de garder le kayak en équilibre en même temps. La solution la plus simple est de réduire au maximum vos mouvements. Si vous devez bouger, conservez votre masse basse et centrée, au niveau du milieu du kayak. Cela signifie que vous ne devez pas bouger vos épaules en dehors de l’axe central de l’embarcation.

  1. Gardez toujours 3 points de contact

Respectez cette règle pour une bonne stabilité et une facilité de manœuvre de votre kayak. Il est beaucoup plus facile d’entrer et de sortir de son kayak d’un ponton avec d’autres personnes stabilisant votre kayak jusqu’à ce que vous soyez assis. Et si vous devez abandonner votre siège (pour accéder à votre équipement à l’arrière par exemple), ayez toujours 3 membres, bras et jambes, en contact avec le kayak et bien écartés pour le stabiliser lorsque vous vous déplacez.

  1. N’arrêtez pas de pagayer

Tout comme un vélo, un kayak est beaucoup plus simple à garder debout en mouvement qu’à l’arrêt. Vous n’avez pas besoin de pagayer frénétiquement juste pour éviter de basculer, mais quelques coups de pagaie pour maintenir un mouvement amélioreront la stabilité du kayak. Et si vous êtes deux dans le kayak, ne vous relâchez pas sur la synchronisation!

  1. Arrimez et équilibrez votre équipement

Votre équipement doit être parfaitement attaché au kayak pour éviter de le perdre si vous chavirez. Mais ce n’est pas tout. Il faut garder le poids bas, et répartir judicieusement et uniformément les masses entre la proue et la poupe du kayak pour éviter de pencher vers l’avant ou vers l’arrière. Faites de même sur la largeur.

  1. Attaquez les vagues de face

Vous risquez de rencontrer de vagues, même sur rivière ou lac, au passage d’un bateau de plaisance par exemple. Abordez les de biais ou de front. Inutile de vous dire que si vous êtes un parfait débutant, je vous conseille d’apprendre d’abord les bases de la navigation en kayak avant de sortir en mer ou sur des plans d’eau où le trafic de bateaux est important.

Que faire si vous chavirez en kayak?

En premier lieu, selon votre situation, regagnez la berge ou nagez vers des eaux moins profondes ou demandez de l’aide à un éventuel partenaire de sortie. Alors vous pourrez retourner votre kayak.

Si vous êtes à proximité de la berge ou du bord de l’eau, saisissez le kayak avec un de vos bras et nagez vers le rivage en utilisant principalement vos jambes, et votre main libre. Une fois que vous avez pied et que l’eau atteint vos hanches, faites basculer le kayak à l’envers pour le vider de l’eau, puis basculez-le à nouveau à l’endroit et repartez.

Si vous chavirez dans un endroit où il y a beaucoup de courants, faites la planche sur le dos, tenez votre kayak à un bras et retournez vers des eaux moins profondes.

La tâche est grandement facilitée si vous avez des amis avec vous. Attrapez le kayak de votre partenaire pendant qu’il agrippe le vôtre. Demandez-lui de placer votre kayak de façon perpendiculaire sur le sien, et à l’envers pour le vider. Remettez le à l’eau à côté du sien de façon parallèle et embarquez.

Tenue correcte exigée

Les kayaks sont devenus légers, petits, et il est plus facile de se retourner. Finir à l’eau arrive plus souvent que vous ne l’imaginez, en particulier lorsque vous êtes débutant.

Gardez cela à l’esprit et préparez-vous en conséquence. Portez toujours un gilet de sauvetage et des vêtements qui vous faciliteront la nage.

En été, un haut anti UV et un maillot de bain suffiront. Quand les températures baissent, vous pouvez investir dans une combinaison et des chaussures en néoprène.

Pour l’hiver, vous pouvez ajouter un top thermique et enfin un anorak étanche.

Conclusion

Si vous débutez en kayak, je vous conseille vivement de faire vos premières sorties avec un groupe de kayakistes expérimentés. Ils connaissent les zones sûres et les précautions à prendre pour éviter de chavirer. Je vous conseille également de prendre quelques leçons dans un club de kayak pour apprendre la sécurité et les gestes de premiers secours en cas d’incident. On n’est jamais trop prudent, en particulier en ce qui concerne les activités nautiques!

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Trouver le nord sans boussole, rien de plus simple!

Trouver le nord sans boussole, rien de plus simple!

Imaginons un instant que vous partiez en randonnée à la journée ou en grande randonnée, en autonomie. Vous êtes parti avec un smartphone et une carte, mais n’avez pas de boussole. C’est évidemment lorsque vous êtes en pleine forêt que votre...