Le réglage de fourche de VTT expliqué

Les 2 questions que l’on me pose le plus souvent au sujet du VTT concernent la pression des pneus et le réglage de la fourche.

Que vous ayez un VTT neuf ou une nouvelle fourche sur un cadre existant, il va falloir passer par la case réglage pour tirer le maximum de la suspension. Et ce n’est pas si simple que cela. Une fourche est un condensé de technologie. Il faut agir en plusieurs endroits pour bien la régler.

Sur un VTT, une fourche suspendue à 2 objectifs. Premièrement, elle est destinée à absorber les chocs du sol avant qu’ils n’atteignent le pilote, améliorant ainsi le confort. Deuxièmement, elle maintient les roues en contact avec le sol plus longtemps, améliorant ainsi l’adhérence et le contrôle. On parle respectivement de “sag” pour l’affaissement et de rebond l’amortissement, 2 paramètres qu’il faut régler correctement.

C’est parti pour un petit tuto réglage de fourche de VTT.

Les accessoires pour régler une fourche de VTT

Nous intervenons ici sur la fourche de l’extérieur. Pour le réglage du sag, nous avons besoin d’un mètre ruban si la fourche n’est pas marquée avec une échelle de pourcentage. Il vous faut aussi pouvoir marquer, mettre un repère sur le tube de fourche. Un petit collier d’électricien est idéal.

Pour le réglage du rebond, il faut une pompe à haute pression pour fourche et amortisseur.  Voici ce à quoi cela ressemble:

Réglage du sag sur une fourche de VTT

Le sag est l’affaissement de la suspension de la fourche lorsque vous êtes en position sur le VTT, à l’arrêt.

Mettre en place le repère

Une fourche fonctionne mieux lorsqu’elle qu’elles ont un débattement de réserve, afin que la roue puisse épouser les aspérités de la piste voir amortir des petits saut sans que le VTT n’ai réellement à bouger sous l’effet de la gravité.

repère réglage sag de fourche

Si la fourche n’a pas de bague de réglage du sag, il faut en fabriquer une qui servira de repère. Et pour le mettre en place, vous n’allez pas démonter votre roue n’est-ce pas? Un morceau de fil de fer fin enroulé autour du tube, un bout de ficelle, un collier d’électricien… tout ce qui peut être fixé sur la fourche et qui bougera le long du tube quand elle s’affaissera lors du réglage est bon à prendre.

Descendez votre repère jusqu’à ce qu’il touche le joint de fourche.

Régler la pression de la fourche de votre VTT

Placez votre VTT à la verticale contre un mur ou faites-vous aider d’un ami. Montez ensuite sur le vélo et adoptez la «position d’attaque», légèrement sur le devant de la selle, poids équilibré entre les mains et les pieds, centré sur le vélo.

Par définition, vous ne connaissez pas votre sag idéal. Il faut donc bien commencer quelque part, et mieux vaut alors plus de pression que pas assez.

Assurez-vous que votre repère est bien en bas sur le joint de fourche. Montez sur le VTT et descendez doucement pour prendre position. La fourche s’affaisse et le repère monte donc dans le même temps.

Descendez du VTT et mesurez maintenant la distance entre le repère et le joint de fourche. Le sag optimal se situe entre un quart et un tiers du débattement total de la fourche. Sur un débattement de 100 mm, vous aurez besoin d’environ 25 à 35 mm de sag. Maintenant, votre débattement devrait se situer entre 120mm et 200mm selon la discipline que vous pratiquez.

Mais on parle maintenant plus de pourcentage en fonction de la discipline. Typiquement, en cross country (XC), on commence avec un sag de 15 à 20%. En enduro, il n’est pas rare d’avoir entre 20 et 30% de sag, et 30% en DH.

Réglage d’une fourche avec ressort

Si vous avez une fourche à ressort hélicoïdal, vous devez faire le réglage au niveau de la précharge au sommet de la fourche. Le plus souvent il n’y a qu’un réglage mais vous pouvez en avoir un deuxième sur les fourches relativement bas de gamme.

Si vous n’avez pas assez de sag, tournez-le (ou les) dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Si vous avez trop d’affaissement, tournez-les dans le sens des aiguilles d’une montre, jusqu’à ce que ce soit juste.

Si vous êtes beaucoup plus léger ou plus lourd que la moyenne, vous ne pourrez peut-être pas régler l’affaissement uniquement avec le réglage de précharge.

Si vous êtes léger, vous pouvez toujours avoir un affaissement insuffisant avec une précharge nulle; si vous êtes lourd, vous pouvez en avoir trop avec une précharge maximale. Dans les deux cas, vous devrez changer le ressort pour un ressort plus fin (si vous êtes léger) ou plus résistant (si vous êtes plus lourd). Habituellement, il s’agit simplement de défaire le capuchon en haut du tube de fourche, de retirer l’ancien ressort et d’en placer un nouveau.

Réglage d’une fourche à air

Si vous avez une fourche à air, vous n’avez pas à vous soucier de la précharge ou des changements de ressort. Utilisez simplement votre pompe à haute pression (souvent fournie avec les fourches) et ajoutez ou retirez de l’air jusqu’à ce que l’affaissement soit correct.

une pompe haute pression pour fourche de VTT

Comme les réglages de précharge, il y aura une vanne sous un capuchon sur un ou les deux tubes. S’il y a une vanne sur les 2 tubes, il est important d’avoir la même pression dans les 2. 

Ne serrez pas trop la pompe, allez-y doucement jusqu’à ce que la jauge indique la pression contenue dans la fourche. Essayez d’abord la pression recommandée par le fabricant et ajustez-la jusqu’à ce que l’affaissement vous convienne.

Réglage du ressort négatif

Certaines fourches air ont un ressort pneumatique négatif (il peut également être en acier) associé au ressort à air principal dit “positif”. Sans rentrer dans les détails, il permet à la suspension d’être plus sensible sur les petites bosses.

À ce stade, réglez le ressort négatif à la même pression que le ressort positif. Plus tard, vous pouvez utiliser le ressort négatif pour affiner la sensation de la fourche; l’ajout d’air le rendra plus souple sur les petites bosses, le relâchement de l’air le rendra plus rigide sur les petites bosses mais il bougera moins.

Réglage du rebond sur une fourche de VTT

Une fois le sag réglé, il est temps de vous attarder sur l’amortissement du rebond.

Une fourche à simples ressorts (pneumatiques ou en acier) a tendance à rebondir longtemps après le passage d’une bosse. Le rebond compense ce mécanisme et réduit le temps que met la fourche à reprendre sa position initiale.

Généralement le rebond s’effectue au moyen d’huile poussée à travers de petits trous dans les pistons. Certaines fourches d’entrée de gamme n’ont pas d’amortissement hydraulique, mais reposent plutôt sur le frottement ou le petit rebond inhérent aux ressorts en élastomère. 

Mais si vous avez un réglage possible, voici ce qu’il faut en faire:

L’ amortissement du rebond empêche la fourche de rebondir trop rapidement après une bosse. RockShox, Manitou et Pace ont placé leurs réglages de rebond en bas du tube de fourche droit, Marzocchi et Fox les ont placés en haut.

Montez à califourchon sur le vélo, mettez vos mains à plat sur les poignées, poussez rapidement vers le bas puis relâchez tout aussi rapidement pour que le guidon remonte. La fourche devrait suivre le mouvement de vos mains sans que les poignées ne les touchent. Si les poignées rattrapent et touchent vos mains, ajoutez plus d’amortissement. Par contre, si les suspensions remontent vraiment lentement, réduisez l’amortissement.

Vous pouvez également avoir un dispositif de réglage de l’amortissement de la compression. Laissez-le au minimum pour le moment.

Faites des essais en roulage

La seule façon de vérifier que vos réglages sont bons est de rouler. Laissez le repère que vous avez installé sur la fourche en place et prenez une piste familière comme vous le feriez habituellement.

Vous devriez obtenir un débattement maximal sur les plus grosses bosses. Si la fourche ne se compresse pas, retirez de l’air. Si vous touchez constamment le fond, vous aurez besoin de plus de rigidité donc plus d’air.

Le plus délicat est l’amortissement du rebond. Cela peut prendre un certain temps avant que vous trouviez le réglage idéal.

Essayez de trouver une séquence de bosses vraiment rapprochées. On peut imaginer coucher une échelle simple au sol et rouler dessus.

Roulez tranquillement et concentrez-vous sur le mouvement de la fourche. Si vous vous sentez vraiment secoué, ajoutez un peu d’amortissement de rebond. Si vous avez l’impression que le mouvement n’est pas assez rapide, réduisez l’amortissement; trop d’amortissement empêche la fourche de reprendre sa position complètement après chaque bosse, de sorte qu’elle se compresse trop progressivement.

Conclusion

Il faut un peu de temps pour trouver un réglage de fourche optimal. Il vous faudra peut-être même plusieurs sorties pour cela. L’idée est vraiment de se familiariser et de sentir la suspension pour commencer à jouer avec le ressort négatif et l’amortissement du rebond  pour obtenir la sensation que vous souhaitez.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
4 marques espagnoles de VTT qui méritent le coup d’œil

4 marques espagnoles de VTT qui méritent le coup d’œil

Les marques de VTT espagnols sont prisées de nos jours, et certaines n’ont rien à envier aux plus grands acteurs du marché. Vous avez forcément déjà croisé un VTT espagnol. Orbea est peut-être la marque la plus connue, mais d’autres plus jeunes, sont également bien...

Giant est-elle une bonne marque?

Giant est-elle une bonne marque?

Beaucoup de marques de VTT disponibles sur le marché ont une solide réputation et s'il y en a une qui fait parler d’elle, c'est Giant. Certains considèrent Giant comme une marque trop grand public. Pourtant, certains modèles sont extrêmement pointus...