Randonnée: bien s’habiller l’hiver

Si vous voulez faire de la randonnée en hiver, vous devez être prêt à affronter des conditions météorologiques froides et humides. Bien s’habiller en rando hivernale est évidemment une question de confort (ce n’est pas agréable de marcher “les pieds et mains gelés”), mais c’est aussi se protéger de problèmes plus graves comme l’hypothermie.

Comment s’habiller pour une randonnée en hiver?

  • Porter des vêtements en laine ou polyester
  • Superposer des couches de vêtements
  • Protéger les mains, la tête et les pieds

Choses à vérifier avant de partir en randonnée en hiver.

Avant de partir, comprendre quoi porter pour la randonnée hivernale vous aidera (ainsi que votre équipement) à être prêt pour tout. Qu’entend-on par «tout?» Ce sont les précipitations, la température, le vent et le terrain. Bref, tout ce qui est totalement hors de votre contrôle.

Précipitations

On pense évidemment à la pluie, mais n’oubliez pas la neige. La neige mouille également. Lorsque vous marchez dans la neige, vos chaussures mouillent. Sous une averse de neige, vos cheveux et vos vêtements… oui, vous l’avez deviné… mouillent. En dehors de la pluie et de la neige, vous pourriez être confronté à du grésil, à la grêle et même au brouillard lors de votre randonnée. Vérifiez bien les prévisions météorologiques de votre région avant de partir et adaptez vos vêtements en conséquence.

une randonnée dans le brouillard tombant

Températures

La température extérieure n’est pas le seuls élément à prendre en compte. Bien qu’elle soit importante, d’autres choses entrent en considération: Le temps est-il ensoleillé? Est-ce couvert? Tout cela joue un rôle crucial sur votre ressenti des températures froides.

Vent

Est-ce que ça va souffler? Faites-vous de la randonnée en lisière de forêt, en plaine ou en altitude? Le relief peut également jouer un rôle important sur le vent. Quand le vent souffle, il fait très froid. Surtout en hiver.

Etat du terrain

Vous allez peut être randonner sur sol mouillé, gelé, boueux, enneigé… Selon les conditions de surface, votre randonnée peut être une promenade de santé ou un véritable défit physique.

Ce que vous portez pour une journée de randonnée d’hiver peut faire toute la différence entre une rando agréable et une marche rébarbative. 

Pourquoi il ne faut pas porter de coton

Porter vos vêtements «outdoor» préférés lors d’une randonnée hivernale n’est pas forcément une bonne idée, surtout si ces vêtements sont en coton. Il y a une raison pour laquelle les randonneurs et trekkeurs de l’extrême disent que «le coton tue». Mais, techniquement parlant, c’est l’hypothermie qui vous guette.

Le coton, à éviter

Que ce soit un tshirt ou une sur chemise, évitez à tout prix le coton si vous partez en randonnée en hiver. Le coton peut absorber jusqu’à 27 fois son poids en eau. Il reste humide dans des conditions froides. Il n’évacuera pas l’humidité de votre transpiration et sèchera encore moins si il est trempé par une averse. Lorsqu’il est humide, le coton perd environ 90% de son pouvoir isolant. Résultat, votre température corporelle baisse mécaniquement et le froid vous saisi. L’humidité par temps froid fait descendre votre température corporelle bien plus vite que l’air ambiant.

J’aime les listes, voici donc en résumé pourquoi il ne faut pas porter de coton en randonnée en hiver:

  • Absorbe l’eau
  • Sèche lentement
  • Rafraîchit votre corps
  • Favorise la perte de chaleur
  • Perd son pouvoir isolant lorsqu’il est mouillé

La laine mérinos, le choix d’excellence

Ma grand-mère adorait tricoter des pulls, écharpes et gants pour nous tenir au chaud. C’était moche, mais c’était efficace. La laine mérinos provient d’une race de moutons, le mérinos. 

La laine mérinos est un matériaux qui évacue l’humidité et est une excellente couche isolante avec de nombreuses propriétés parfaites pour l’hiver:

  • Vous resterez au chaud même lorsque le vêtement est humide
  • Les gouttes d’eau ne pénètre pas (jusqu’à un certain point)
  • Le tissu évacue l’humidité de votre corps grâce à l’action capillaire et à l’évaporation
  • La laine mérinos a des propriétés antibactériennes, ce qui signifie que vous ne sentirez pas le fauve

Mais la laine mérinos présente aussi quelques inconvénients:

  • La fibre peut absorber jusqu’à 37% de son poids en eau
  • C’est relativement cher à l’achat 
  • Une usure prématurée peut apparaître

En matière de randonnée hivernale, la laine mérinos reste un matériau parfait pour les chaussettes, les cache-cols, les gants et les sous-vêtements de la couche de base, chaussettes incluses.

Le polyester, le bon compromis

Si vous êtes né à la montagne, vous savez probablement déjà que le polyester est le roi de tous les vêtements de randonnée d’hiver. J’ai du mal à rester neutre avec ce matériau. Vous le savez peut-être, le polyester est fabriqué à partir de polymères, donc de pétrole. Je milite pour une randonnée responsable et durable, et les produits à base de pétrole ne sont pas ma tasse de thé. J’en possède comme la plupart d’entre vous quand je ne peux faire autrement. Mais je fais en sorte de les entretenir et de les conserver le plus longtemps possible.

Concernant les vêtements de randonnée en fibre synthétique et polyester, ils sont en général solides. Le polyester est utilisé dans une large gamme de produits, tels que les chaussures, les tentes, les vêtements de randonnée, les cordes, les sacs à dos, etc. On ne peut quasiment pas l’éviter.

Le polyester à lui seul est un excellent matériau pour tout produit d’extérieur, mais lorsqu’il est combiné avec d’autres matériaux tels que la laine mérinos, il devient votre parfait allié. Alors, qu’est-ce qui le rend si adapté au temps froid?

  • Le tissu est résistant à l’usure prématurée
  • Il sèche rapidement
  • Il est facile à laver et ne rétrécit pas
  • Il offre une résistance au vent
  • Il est hydrofuge (mais pas étanche) et vous garde au sec
  • Il est abordable

Par contre, combiné au coton, il ne respire pas bien et n’évacue pas l’humidité. Et autre inconvénient de taille: les odeurs de transpiration…

Mais dans la plupart des cas, le polyester est utilisé pour les vêtements de couche extérieure comme les vestes polaires ou les coupe-vents.

Le système des 3 couches pour la randonnée en hiver

Il est essentiel de s’habiller en couches quand on part en randonnée en hiver. Cela peut paraître évident mais si vous ne respectez pas quelques règles, vous risquez d’attraper froid assez rapidement.

Le surhabillage est également un problème. Si vous portez trop de vêtements, vous allez surchauffer et commencer à transpirer. Vous allez donc vous arrêter pour vous reposer et la sueur va vous refroidir rapidement, peut être trop rapidement. Et vous vous sentirez inconfortable une fois reparti car vous aurez froid et votre corps ne se réchauffera pas malgré les nombreux vêtements que vous portez.

Enlever ou ajouter une couche de vêtements peut aider à réguler la température de votre corps. Ces couches sont appelées:

  • Couche de base (sous-vêtements thermiques)
  • Couche intermédiaire (isolation)
  • Couche extérieure (imperméable)

Couche de base absorbante et confortable

Toutes les grandes randonnées en hiver commencent avec une bonne couche de base. Qu’il s’agisse de hauts ou de bas (également appelés sous-vêtements longs), vous devriez vous tourner vers ceux en polyester ou laine mérinos. C’est ce qui les rend chauds et absorbants et même lorsque le tissu est mouillé, vous conserverez la chaleur de votre corps.

À moins que vous ne sortiez en journée glaciale ou que la randonnée vous mène en haute altitude, une couche de base légère fera son travail. Sinon, envisagez d’investir dans des épaisseurs moyennes ou plus.

Petit rappel rapide: encore une fois évitez les couches de base en coton!

Couche intermédiaire chaude et isolante

C’est la que la mode peut rejoindre le fonctionnel. L’objectif de la couche intermédiaire est de fournir une chaleur supplémentaire sans pour autant restreindre votre mobilité et vos envies de look.

Si le temps est imprévisible et que les conditions peuvent changer avec un coup de vent, il est donc important d’envisager d’emporter un peu de chaleur supplémentaire dans la couche intermédiaire. 

C’est là que l’on parle de vestes “softshell”, confortable, élégante, avec revêtement résistant à l’eau – parfait pour une journée froide de promenade dans les bois.

Les vestes polaires sont également très efficaces. La polaire est faite d’un mélange de fibres synthétiques à base de polyester. Le polyester est parfois mélangé à la laine mérinos pour un touché ultra confortable.

Couche extérieure imperméable

La couche extérieure doit avoir des caractéristiques isolantes, respirantes, coupe-vent et résistantes à l’eau. Ouf… ça fait beaucoup vous me direz!

un randonneur portant une bonne couche extérieure

De plus, la couche extérieure avec une imperméabilisation supplémentaire rend la veste d’hiver totalement imperméable.

Quoi qu’il en soit, voici un rappel – la couche extérieure doit être:

  • Isolante
  • Respirante
  • Coupe-vent
  • Imperméable
  • Solide

Pantalon de randonnée d’hiver

Encore une fois pas de pantalon en coton, et pas de jean denim! Désormais, les pantalons pour temps froid se présentent sous différentes formes, tailles, caractéristiques et matériaux. Tout comme votre couche extérieure, il est nécessaire de savoir ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre randonnée.

Le pantalon softshell léger est respirant, résistant au vent et à l’eau – idéal pour une promenade par temps froid. Cependant, si la météo se met à la pluie intense, mieux vaut avoir dans son sac un pantalon de pluie, même si le tissu du softshell prend l’eau et la disperse pour sécher rapidement. 

Ainsi, tout comme votre couche extérieure, votre pantalon de randonnée d’hiver doit être isolant, respirant, coupe-vent, résistant à l’eau.

8 conseils supplémentaires pour savoir comment se protéger du froid en randonnée

Voici 8 points clés à garder à l’esprit avant de partir pour une marche dans le froid:

  • Commencez de bonne heure, la nuit vient vite en hiver.
  • Vérifiez la météo: À moins que vous ne souhaitiez vivre une tempête de neige inattendue, connaître les conditions vous aide à savoir quoi emporter pour la randonnée. 
  • Choisissez une difficulté de randonnée adéquate: Ne mordez pas plus que vous ne pouvez mâcher! Astuce: les montées font circuler le sang et vous réchaufferont.
  • Pensez à apporter du matériel de sécurité, une trousse de premiers soins est indispensable.
  • Apportez suffisamment d’eau et de nourriture. Tout comme l’hypothermie, la déshydratation est un problème courant lors d’une randonnée hivernale. Les collations sont là pour plus d’énergie donc de chaleur! Facultatif: apportez du café ou du thé ou toute autre boisson chaude dans un thermos.
  • Gardez vos appareils électroniques au chaud. Il est important que votre smartphone fonctionne en cas d’urgence. Hors le froid peut détériorer la batterie et la décharger en un clin d’oeil.
  • Mettez du baume à lèvres et de la crème solaire: la neige reflète les rayons UV.
  • Portez des chaussures adaptées, de préférence en cuir imperméabilisé pour garder vos pieds au chaud et au sec.

En savoir plus sur l’ hypothermie – Points à surveiller:

  • Frissons
  • Difficultés d’élocution
  • Perte d’équilibre et de coordination
  • Engourdissement des doigts et perte de dextérité

Recommandation d’équipement de randonnée d’hiver

Voici quelques recommandations d’équipement qui peuvent vous aider à vivre une randonnée agréable même dans le froid:

 

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Randonnée: quoi prendre pour être tranquille

Randonnée: quoi prendre pour être tranquille

Le sac à dos est l’accessoire indispensable à toute escapade dans la nature, courte ou longue. Vous pouvez vous passer de bâtons de marche, vous ne pouvez pas vous passer d’un sac à dos. Que mettre dans son sac en rando est toujours sujet de discussion et de...

Les tiques: comment les éloigner naturellement

Les tiques: comment les éloigner naturellement

La saison des tiques est à nos portes. Et avec elle nous allons bientôt de nouveau entendre parler de la maladie de Lyme que les tiques véhiculent.  Beaucoup d'entre nous ont déjà rencontré des tiques en s'aventurant simplement à l'extérieur pour une simple ballade....