Comment passer les vitesses sur un vtt

“Mangez avant d’avoir faim et buvez avant d’avoir soif.”

Ces deux conseils, la plupart des sportifs les ont entendus, et cela vaut pour les vététistes. Si vous attendez trop longtemps avant de vous restaurer pendant une activité physique, c’est la fringale assurée. Quel rapport avec le changement de vitesse à VTT me demanderez-vous?

Eh bien, si vous changez de vitesse au mauvais moment, vous risquez de vous retrouver scotché sur place. Pas très grave si vous vous baladez, un peu plus si vous jouez contre le chrono ou contre des adversaires.

Comment passer les vitesses sur un VTT? Continuez à pédaler au moment du changement. Il faut ensuite actionner les leviers des dérailleurs avant et arrière au bon moment, c’est-à-dire avant d’arriver à l’endroit nécessitant un changement de vitesse.

C’est donc une question d’anticipation si vous ne voulez pas vous retrouver dans le dur en montée, ou au contraire si vous ne voulez pas pédalez dans le vide en descente.

Comprenez d’abord le mécanisme des vitesses de VTT

Je recommande toujours aux débutants de bien examiner leur VTT avant de partir sur les pistes. Examinez longuement votre chaîne cinématique, des plateaux au niveau du pédalier, à la cassette, c’est-à-dire les engrenages au niveau de la roue libre, en passant par la chaîne qui les relie.

Nettoyez-les si jamais de la boue ou de la saleté vous cachent certains aspects, et pensez à ce qui se passe ici pendant que vous vous pédalez et que vous actionnez les leviers de changement de vitesse.

Les leviers de vitesse

Il est beaucoup plus facile d’apprendre à un enfant comment garder l’équilibre sur un deux-roues que d’enseigner à quelqu’un comment changer de vitesse correctement, et savoir ce qui se passe lorsque vous appuyez avec le pouce sur les leviers de vitesse. C’est pourtant crucial pour comprendre quand et comment changer de vitesse.

Vous devez vous familiariser avec l’utilisation des manettes de vitesses. Le levier droit actionne le pignon arrière (en déplaçant la chaîne sur les pignons). Le levier gauche actionne le mécanisme avant, qui déplace la chaîne d’un plateau à un autre. 

Lorsque la chaîne est sur le grand plateau, vous serez sur une vitesse haute, généralement utilisé pour rouler sur le plat ou en descente. Les plus petits plateaux (intérieurs) sont utilisés pour les montées, contre un fort vent de face, avec des bagages ou peut-être en ville lorsque vous avez besoin d’un vélo réactif en fonction des conditions de circulation.

Les dérailleurs

Le mécanisme du dérailleur vous oblige à continuer à pédaler pour que la chaîne passe d’un pignon (ou d’un plateau) au suivant. En fonction de la taille (nombre de dents) des plateaux et des pignons, il y aura un certain chevauchement des tailles d’engrenages entre les différents plateaux.

Quel que soit le plateau que vous utilisez, la plupart de votre temps il est préférable de rester sur les trois ou quatre pignons du milieu, sauf dans des circonstances plus extrêmes (montées raides, routes plates avec un vent arrière, etc.).

Imaginez les mouvements de dérailleurs et leur impact, cela vous évitera de les regarder pendant que vous roulez, et de les actionner au moment où il ne faut pas.

Objectif Plein Air
Objectif Plein Air
Anticipez le changement de vitesse

Je vous ai déjà donné une partie de la réponse à la question “quand changer de vitesse?”: avant de devoir. Si vous pensez que le moment ou vous devez changer de vitesse signifie le moment où vous ne pouvez plus continuer à pédaler avec votre vitesse actuelle (parce que c’est soit une vitesse trop dure pour prendre une pente, soit une vitesse si facile que vous faites simplement tourner les pédales dans les vide en descente ), il est déjà trop tard.

Apprenez plutôt à anticiper la dureté ou la facilité de la vitesse dont vous aurez besoin pour le terrain et la surface du sentier. Les deux notions sont importantes, car il peut être plus facile de pédaler en montée sur un sentier compact que sur du sable sur le plat.

Forcer vos dérailleurs à se déplacer sous la pression et la tension (lorsque vous pédalez fort) est dur pour les composants de la transmission, ainsi que pour vos muscles. Choisissez toujours la vitesse dont vous aurez besoin lorsque vous êtes encore dans votre descente ou lorsque vous pédalez facilement sur terrain plat.

La technique du changement de vitesse sur VTT

Conservez votre cadence

Les cyclistes sur route pédalent à une cadence d’environ 90-100 tours par minute, car c’est le plus efficace en termes de capacité aérobie et de puissance. Les cyclistes tout-terrain ou de loisirs pédalent généralement à une cadence plus basse, peut-être plus proche de 70 à 80 tr / min.

La conduite hors route ou en montée réduira inévitablement votre cadence, mais essayez de la maintenir au-dessus de 60 tr / min à tout moment. L’utilisation de vos vitesses vous permet de maintenir cette cadence pour utiliser votre énergie plus efficacement, vous permettant de rouler plus vite plus longtemps.

Avec autant de vitesses à utiliser, vous pouvez affiner votre cadence à environ +/- 5 tr / min de votre optimum à tout moment. Ceci est particulièrement utile lorsque vous grimpez ou que vous faites de gros efforts (comme en course).

Au fur et à mesure que vous serez plus en forme et plus expérimenté, il vous sera beaucoup plus facile d’atteindre et de maintenir cette cadence apparemment élevée plus longtemps. Sélectionnez vos vitesses en fonction de votre cadence, et non l’inverse.

Mettez la pédale douce

Même avec les progrès de la conception des transmissions modernes, les engrenages et la chaîne n’aiment pas les changements de vitesse sous de très fortes pressions de pédalage à de basses cadences.

Ainsi, lorsque vous changez de vitesse, en particulier en montée, réduisez légèrement la pression de pédalage pour aider la chaîne à se déplacer sur les pignons ou d’un plateau à l’autre.

Cela nécessite une certaine anticipation sur les pentes abruptes. Les dérailleurs avant peuvent être particulièrement réticents à déplacer la chaîne vers le plus petit plateau, alors sélectionnez votre plateau avant que votre cadence ne baisse trop (en dessous d’environ 60 tr / min).

Si vous n’avez pas anticipé ou mal jugé le bon rapport, essayez l’approche par pédale douce. Donnez un coup puissant (pédalez très fort sur un coup vers le bas) de sorte que l’élan gagné permette de pédaler doucement sur le suivant. Changez de vitesse immédiatement à ce moment précis, car la tension sur la chaîne sera moins grande et le dérailleur se déplacera plus facilement.

Lorsque vous approchez des carrefours ou arrivez à un arrêt

Descendez quelques vitesses (sur un pignon plus grand) afin de pouvoir vous déplacer confortablement avec une vitesse inférieure lorsque vous en avez besoin.

Ne croisez pas la chaîne

Cela arrive lorsque vous utilisez le grand plateau et le plus grand pignon, ou le plus petit plateau et le plus petit pignon.

La chaîne sera alors bien trop tendue pour être efficace. Vous risquez de dérailler. Écoutez aussi vos engrenages. Si vous entendez la chaîne craquer ou frotter contre d’autres pièces, recentrez le tout à l’aide des leviers. Cela devrait réduire la tension de la chaîne et les bruits désagréables. Si les bruits persistent, il est peut être temps de faire l’entretien du vélo.

Lorsque vous descendez

Surtout si vous êtes en roue libre, déplacez la chaîne sur le grand plateau et un pignon moyen, pour maintenir la chaîne tendue et l’empêcher de rebondir et de sauter. Ce sera également une vitesse plus appropriée lorsque vous recommencerez à pédaler.

Conseils supplémentaires

  • Gardez les dérailleurs avant et arrière bien réglés
  • Écoutez votre vélo. Apprenez le son que produisent vos engrenages lorsque tout fonctionne bien et ouvrez vos oreilles pour remarquer les bruits de chaîne et autres bruits de métal sur métal lorsque les choses ne sont pas parfaitement alignées. Vous anticipez une usure et un changement prématuré des pièces.
  • Laver votre VTT après chaque sortie boueuse, et toutes les une ou deux sorties sur sentier.
  • Gardez vos dérailleurs propres et lubrifiés
  • Gardez votre chaîne propre et lubrifiée

 Voici ce qu’il faut faire si les vitesses de votre vtt ne passent plus.

Auteur

Auteur

Fab

Passionné de rando et de développement durable
Vtt qui cabre en montée : les solutions pour garder de l’adhérence

Vtt qui cabre en montée : les solutions pour garder de l’adhérence

Je pense que c'est quelque chose que nous avons tous expérimenté un jour où l'autre : la roue avant du VTT décolle en montée faisant perdre une précieuse adhérence. Beaucoup vous dirons que c'est une question de répartition de masses : le centre de gravité se déplace...

Faut-il graisser les axes de roues de VTT ? (Explications)

Faut-il graisser les axes de roues de VTT ? (Explications)

“Qui veut aller loin ménage sa monture”, ça vous dit quelque chose? Tous les riders, ou presque, savent que pour obtenir des performances dans le temps, il faut entretenir son VTT. Cela passe par être attentif au moindre bruit et au moindre frottement. J’ai rencontré...

À PROPOS de moi

Moi c'est Fabien, bienvenue sur Objectif Plein Air ! Je ne tiens pas en place, me suivrez-vous dans mes aventures ? Respirez, c'est parti !